Accueil | Actualités | Médias | Des collectivités locales dans le capital d’Euronews
Pub­lié le 18 décembre 2012 | Éti­quettes : , ,

Des collectivités locales dans le capital d’Euronews

Une nouveauté dans le paysage médiatique français : des collectivités locales sont entrées dans le capital d'une chaîne de télévision d'information.

En effet, le 14 décembre dernier, à l'issue de l'assemblée générale des actionnaires du groupe, Michael Peters, président du directoire de la chaine Euronews a annoncé l'entrée dans le capital du conseil régional Rhône-Alpes, du conseil général du Rhône et du Grand Lyon. Si, à elles trois, les collectivités locales ne possèdent qu'à peine plus de 4,5% du groupe (1,52% chacun), il n'en demeure pas moins qu'il s'agit d'une nouveauté dans le paysage médiatique français, nouveauté qui a nécessité un avis favorable du Conseil d’Etat et un décret du gouvernement.

Cette augmentation de capital est, en réalité, une conversion en actions de trois prêts d'un montant total de 1,8 millions accordés par ces trois collectivités locales, lors de l'implantation de la chaîne en 1992. « Entre Lyon et Euronews, c’est une longue histoire d’amour », s'est donc réjouit Gérard Collomb, maire de Lyon et président du Grand Lyon pour qui, dans cette opération, « on raisonne plus en terme de rayonnement international que de royalties ». Manière de dire que ces prêts sur fond public sont à verser aux pertes et profits ?

Source : Lyon info. Crédit photo : capture d'écran euronews.com

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This