Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Derrière la reprise de Nice-Matin par ses salariés, l’ombre de Bernard Tapie
Publié le 

11 novembre 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Derrière la reprise de Nice-Matin par ses salariés, l’ombre de Bernard Tapie

Derrière la reprise de Nice-Matin par ses salariés, l’ombre de Bernard Tapie

C’est dans une ambiance tendue que le tribunal de commerce de Nice (Alpes-Maritimes) a attribué, vendredi 7 novembre, le quotidien régional à un groupe de salariés porteurs d’un projet de reprise sous forme de SCIC (société coopérative d’intérêt collectif).

En effet, des CRS avaient été déployés à la sor­tie du tri­bunal afin de réprimer tout éventuel mou­ve­ment de mécon­tente­ment de la part des salariés de Nice-Matin regroupés dans l’at­tente de la déci­sion. Des salariés qui ont d’ailleurs vu dans cette présence poli­cière un mau­vais présage avant de laiss­er éclater leur joie à l’an­nonce du choix du tri­bunal.

Trois pro­jets de reprise étaient en effet en con­cur­rence. La SCIC des salariés était por­teuse de celui qui préser­vait le plus grand nom­bre d’emplois, plus de 85% des postes étant sauve­g­ardés. Dans un con­texte de grande pré­cari­sa­tion de l’emploi, cet argu­ment a cer­taine­ment large­ment pesé dans la déci­sion des juges.

Mais la SCIC a égale­ment béné­fi­cié de l’ap­port d’un allié, Bernard Tapie, qui apporte 8 des 14 mil­lions d’eu­ros de finance­ments rassem­blés par les salariés. L’homme d’af­faires con­tro­ver­sé est déjà l’ac­tion­naire prin­ci­pal du quo­ti­di­en voisin La Provence. En échange de ce sou­tien, Bernard Tapie va pren­dre le con­trôle du quo­ti­di­en insu­laire Corse-Matin. Par ailleurs, c’est l’un de ses proches, Robert Namias, qui devrait être placé à la tête du nou­veau direc­toire de Nice-Matin. Le coup de pouce de Bernard Tapie au « pro­jet social d’in­térêt général » défendu par les salariés du titre est donc très loin d’être dés­in­téressé.

Crédit pho­to : DR

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision