L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
CMI, déficitaire en 2019, regroupe ses effectifs

22 mai 2021

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | CMI, déficitaire en 2019, regroupe ses effectifs

CMI, déficitaire en 2019, regroupe ses effectifs

22 mai 2021

Temps de lecture : < 1 minute

CMI ? La carte mobilité inclusion ? Le Centre monétique interbancaire ? Le Content marketing institute ? Vous n’y êtes pas, notre CMI c’est Czech Media Investment, le bras armé en France pour les médias du tchèque Daniel Křetínský.

Un joli début d’empire

Křetín­ský s’est fait rouler quand il a investi dans Le Monde, mal­gré les promess­es de Matthieu Pigasse il n’a pu racheter qu’une part très minori­taire des actions du Monde Libre, son influ­ence est qua­si nulle et Xavier Niel est main­tenant l’homme fort du quo­ti­di­en du soir.

Voir notre info­gra­phie sur le groupe Le Monde.

Mais il s’est rat­trapé du côté de la presse mag­a­zine, avec Elle, France Dimanche, Ici Paris, Télé 7 jours et en par­ti­c­uli­er Mar­i­anne qui con­naît un beau développe­ment depuis que Nat­acha Polony a repris la direc­tion de la rédaction.

Mais des comptes en rouge

Les comptes des dif­férentes entités du groupe CMI vien­nent d’être pub­liés (source Let­tre A) et ils ne sont pas fameux. L’entité prin­ci­pale CMI Pub­lish­ing avec env­i­ron 400 salariés et un chiffre d’affaires de 228M€ affiche un résul­tat net négatif d’un peu moins de 3M€, CMI Media, la régie pub­lic­i­taire réalise 100M€ de revenus mais un négatif de 10M€, enfin CMI dig­i­tal un résul­tat égale­ment négatif de 2M€.

Faisons les comptes 3+10+2 = 15M€ de pertes = économies. Comme il est dou­teux que la crise san­i­taire ait amélioré les comptes en 2020 (sauf peut-être pour Mar­i­anne), les salariés du siège de Lev­al­lois-Per­ret vont devoir se ser­rer, pas­sant de sept à cinq étages. Cer­tains diront que le télé­tra­vail a du bon pour les comptes des entreprises.

Voir notre info­gra­phie sur Mar­i­anne.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés