Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Canal+ serre les boulons et se sépare de 20% de ses effectifs
Canal+ serre les boulons et se sépare de 20% de ses effectifs

14 juillet 2019

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Canal+ serre les boulons et se sépare de 20% de ses effectifs

Canal+ serre les boulons et se sépare de 20% de ses effectifs

Canal+ serre les boulons et se sépare de 20% de ses effectifs

20% des effectifs ou à peu près, au moment où L’Humanité licencie 18% de son personnel, Canal+ annonce une mesure du même ordre, dans un contexte fort différent.

Les effectifs français touchés

Les 492 « volon­taires » seront pris sur les 2700 col­lab­o­ra­teurs de Canal+ en France. Les négo­ci­a­tions vont se dérouler à par­tir de la mi-juil­let 2019. CNews en pro­gres­sion sera épargné par la mesure con­traire­ment aux autres activ­ités : la pro­duc­tion, la dis­tri­b­u­tion, la chaîne cryp­tée, les chaînes gra­tu­ites (hors CNews) paieront leur écot aux mesures de redressement.

Les activ­ités à l’étranger, Pologne, Afrique, Asie ne sont pas con­cernées ni le nou­v­el investisse­ment sur l’opérateur de télévi­sion payante M7 au Luxembourg.

Concurrence féroce

Canal+ présente encore un tableau général posi­tif avec plus de 16 mil­lions d’abonnés dans le monde et un bilan financier béné­fi­ci­aire. Mais la chaîne perd des clients au prof­it des nou­veaux venus mono-thé­ma­tiques type Net­flix qui revendique 5 mil­lions d’abonnés directs en France con­tre 4,7M pour Canal, même si Canal pos­sède 3M d’abonnés sup­plé­men­taires via des tiers.

La perte en 2020 des droits télévi­suels pour la ligue1 de foot­ball au prof­it de Medi­apro et de BeIn, l’arrivée d’Amazon Prime, de HBO Warn­er et de Dis­ney font crain­dre de nou­velles dif­fi­cultés. Canal y répond par le lance­ment de Canal+ Séries (un mil­lion d’abonnés, l’internationalisation accrue (M7) et des réduc­tions d’effectifs. Chaînes payantes ciblées comme Net­flix avec les séries ou BeIn avec le sport, con­tre chaîne général­iste, ce sont deux mod­èles qui s’affrontent.

Voir aussi

Info­gra­phie : Canal+

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Audrey Pulvar

PORTRAIT — Audrey Pul­var est née le 21 févri­er 1972 à Fort-de-France (Mar­tinique). Son père, Marc Pul­var, est le fon­da­teur du Mou­ve­ment indépen­dan­tiste mar­tini­quais et secré­taire de la cen­trale syn­di­cale des tra­vailleurs mar­tini­quais (CSTM).

Élie Guckert

Né le 25 sep­tem­bre 1992 à Lax­ou, fils et petit-fils d’ingénieurs, Élie Guck­ert est le reje­ton d’une famille engagée à gauche dans un départe­ment, la Meuse, tra­di­tion­nelle­ment ancré à droite.

Natacha Polony

PORTRAIT — Nat­acha Polony est née le 15 avril 1975. D’origine polon­aise, elle enseigne de 1999 à 2000 dans un lycée d’Epinay-sur-Seine avant d’en démis­sion­ner. Elle n’a pas accep­té les réformes de Jack Lang trans­for­mant « l’enseignement de la lit­téra­ture en une démarche utilitariste ».

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.