Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’Humanité licencie de nouveau

11 juillet 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | L’Humanité licencie de nouveau

L’Humanité licencie de nouveau

Il y a peu nous apprenions que la cagnotte de 54K€ de Pif le chien, lancée par le quotidien communiste pour une reprise du titre pour enfants, était disparue dans la mer des Sargasses des déficits de L’Huma. Le journal licencie maintenant pour survivre.

Plan de sauvegarde de l’emploi

Les salariés le savent, un PSE est un presque oxy­more pour licen­ciements. « Après un mois et demi de négo­ci­a­tions entre la direc­tion, les admin­is­tra­teurs judi­ci­aires et leurs représen­tants syn­di­caux, les salariés de L’Humanité s’apprêtent à pay­er le prix fort pour par­ticiper à l’effort col­lec­tif et assur­er l’avenir du jour­nal », a annon­cé, le Syn­di­cat nation­al des jour­nal­istes (SNJ) du jour­nal. Ce seront 35 licen­ciements plus 6 démis­sions ou départs à la retraite sur un effec­tif total de 157 per­son­nes. Il en restera encore plus de cent pour un jour­nal qui ne peut plus compter que sur des plans de sauve­tage et non sur ses lecteurs en voie d’attrition rapide.

Dettes et plans de sauvetage successifs

L’Huma est cen­sée dif­fuser un peu plus de trente mille exem­plaires par jour. Un chiffre sans doute très suré­val­ué et qui com­prend les ventes aux tiers (gra­tu­ites) et les achats par paque­ts de sec­tions syn­di­cales de la CGT. Nos lecteurs peu­vent voir notre info­gra­phie qui reprend les sub­ven­tions publiques accordées au jour­nal depuis 2010 : plus de trente mil­lions d’euros, encore les chiffres 2018 et 2019 n’ont-ils pas été inclus.

Placé en redresse­ment judi­ci­aire en févri­er 2019, plom­bé par une dette de 13M€, le jour­nal n’est plus depuis longtemps le « jour­nal de Jean Jau­rès », offi­cielle­ment il n’est même plus celui du PCF, une fable quand on con­naît le par­cours de son directeur Patrick Le Hyaric, vieux fidèle du par­ti. Gageons que les mil­i­tants qui ont déjà souscrit à une cagnotte (pas celle de Pif) de plus de 2M€ et l’aide des pou­voirs publics sauveront encore le jour­nal. Pour com­bi­en de temps ? Restera la fête de L’Huma, ves­tige pop­u­laire d’un par­ti en voie de dis­pari­tion pro­gres­sive, tout comme sa presse.

Voir aussi

Info­gra­phie : L’Humanité

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.

Marine Turchi

PORTRAIT — Née en 1984, Marine Turchi s’est illus­trée par des débuts promet­teurs dans le jour­nal­isme, avec plusieurs récom­pens­es à la clé. Suite à cette brève ascen­sion, elle a rejoint Médi­a­part, le site fondé par Edwy Plenel en 2008, lors de son lancement.