Accueil | Actualités | Médias | Canal+ : la médiation Lagardère/Vivendi prolongée
Pub­lié le 12 octobre 2013 | Éti­quettes : , ,

Canal+ : la médiation Lagardère/Vivendi prolongée

Le 10 juin dernier, un médiateur avait été nommé pour résoudre les problèmes entre Vivendi et Lagardère au sujet du « trésor de guerre » de Canal+. La médiation, qui devait s’achever en septembre, vient d’être prolongée de quelques semaines, d’après BFM Business.

En février 2013, Lagardère, qui détient 20 % de Canal France, avait assigné Vivendi, qui possède les 80 % restants, en justice pour dénoncer la convention qui lie Vivendi et Canal. Cette convention a notamment permis à Vivendi de s’emparer de la trésorerie de Canal. Lésé, Lagardère a immédiatement demandé la restitution des 1,6 milliards d’euros en question, ce à quoi Vivendi a répondu par une réclamation de 8,9 millions d’euros, dont 7,2 de dommages au titre du « préjudice d’image ».

Depuis, la situation se tasse malgré la nomination d’un médiateur par le Tribunal de commerce de Paris, le 10 juin, au point que la médiation a été prolongée de quelques semaines.

En mai dernier, Lagardère avait même proposé à Vivendi de lui racheter la totalité de ses parts. « Si Vivendi manque d’optimisme quant à l’avenir de Canal+ France, je suis prêt à étudier la reprise des 80% qu’ils détiennent et à les introduire en Bourse à des conditions favorables », avait déclaré Arnaud Lagardère.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.