Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Bouygues débouté en appel face au Canard Enchaîné
Publié le 

1 juin 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Bouygues débouté en appel face au Canard Enchaîné

Bouygues débouté en appel face au Canard Enchaîné

Le groupe Bouygues a été débouté mercredi dernier, 28 mai, de ses poursuites contre Le Canard Enchaîné.

Dans un arti­cle du 7 décem­bre 2011, l’heb­do­madaire satirique reve­nait sur la con­struc­tion du pro­jet Balard (appelé égale­ment « Pen­tagone français »), pro­jet immo­bili­er dont le chantier a été con­fié à Bouygues et qui per­me­t­trait de regrouper sur un même site les dif­férents ser­vices du min­istère de la Défense. « L’a­mi Bouygues a raflé un marché de 3,5 mil­liards pour con­stru­ire et entretenir le nou­veau min­istère de la Défense. Mais de vilains soupçons de “cor­rup­tion” et de “favoritisme” vien­nent gâch­er la fête », écrivait le Canard.

Suite à ce papi­er, Bouygues récla­mait 9 mil­lions d’eu­ros au jour­nal. En mars 2012, le groupe indus­triel, pro­prié­taire de TF1, avait été débouté et avait fait appel. Lors d’une audi­ence en févri­er 2014, le Canard Enchaîné a défendu son enquête qui n’évo­quait que des « soupçons ». Dans son juge­ment, la cour a validé les sources du Canard et a estimé qu’il était nor­mal, par « déduc­tion logique », que les doutes por­tent sur Bouygues, seul attrib­u­t­aire du chantier.

Aus­si, elle a con­clu que l’in­for­ma­tion rel­e­vait de l’« intérêt général ». Bouygues a donc été débouté une sec­onde fois, con­damné aux dépens et à pay­er 5 000 au jour­nal pour autres frais. « La cour con­sid­ère que nous sommes de bonne foi, que nous avons fait une enquête sérieuse », s’est félic­ité Me Comte, l’av­o­cat de l’heb­do­madaire satirique.

Il s’est égale­ment réjoui que la cour recon­naisse qu’il était « pos­si­ble de ne pas citer ses sources mais qu’une enquête pou­vait être sérieuse dès lors que d’autres élé­ments con­fir­maient ce que dis­ent vos sources ».

Voir notre infographie du Canard Enchaîné

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision