Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Bernard Tapie patron de presse : premiers pas

18 mars 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Bernard Tapie patron de presse : premiers pas

Bernard Tapie patron de presse : premiers pas

18 mars 2013

Temps de lecture : < 1 minute

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

Bernard Tapie a fait, le 12 mars dernier, ses premiers pas comme nouveau patron des journaux du groupe Hersant, en rencontrant les salariés de Nice matin.

« Les attentes étaient nom­breuses. Elles ont été déçues », com­mente Le Figaro. En effet, « il n’a don­né aucune indi­ca­tion sur son pro­jet ou sur ses inten­tions au niveau des effec­tifs », racon­te un jour­nal­iste du quo­ti­di­en. Pas d’an­nonce pour le moment. Il fau­dra donc atten­dre quinze jours, et une nou­velle ren­con­tre avec les salariés, pour que le nou­v­el homme de presse pré­cise son « plan de développe­ment », une fois con­nu les résul­tats de l’au­dit de Patrick Le Lay. On note cepen­dant que des « ajuste­ments » sont à prévoir, sans « remise en cause générale », du moins pour le quo­ti­di­en niçois. Cher­chant à ras­sur­er la rédac­tion, Bernard Tapie a pré­cisé, dans un entre­tien dans les colonnes mêmes de Nice matin : « je n’in­ter­viendrai jamais sur l’édi­to­r­i­al ».

A Mar­seille, l’ar­rivée de l’an­cien patron de l’OM a été un peu dif­férente, si l’on en croit Renaud Rev­el. « Devant ses employés, l’homme d’af­faires esquisse des pistes pour l’avenir de l’en­tre­prise. Notam­ment celle du mul­ti­mé­dia », annonçant égale­ment l’ar­rivée de son fils Lau­rent Tapie, dans le groupe.

On savait que Bernard Tapie voulait diver­si­fi­er les activ­ités du jour­nal. Il a pré­cisé son inten­tion devant les salariés de La Provence, évo­quant plusieurs pistes, dont le rachat de crédit et les écoles de for­ma­tion, « l’une de ses idées phare de la fin des années 1980 ». Du côté de la rédac­tion, les réac­tions sem­blent assez mit­igées. Le directeur, Philippe Minard, a d’ailleurs annon­cé qu’il démissionnait.

Source : Nice matin / Le Figaro / L’Ex­press

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés