Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Bernard Tapie patron de presse : premiers pas
Publié le 

18 mars 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Bernard Tapie patron de presse : premiers pas

Bernard Tapie patron de presse : premiers pas

Bernard Tapie a fait, le 12 mars dernier, ses premiers pas comme nouveau patron des journaux du groupe Hersant, en rencontrant les salariés de Nice matin.

« Les attentes étaient nom­breuses. Elles ont été déçues », com­mente Le Figaro. En effet, « il n’a don­né aucune indi­ca­tion sur son pro­jet ou sur ses inten­tions au niveau des effec­tifs », racon­te un jour­nal­iste du quo­ti­di­en. Pas d’an­nonce pour le moment. Il fau­dra donc atten­dre quinze jours, et une nou­velle ren­con­tre avec les salariés, pour que le nou­v­el homme de presse pré­cise son « plan de développe­ment », une fois con­nu les résul­tats de l’au­dit de Patrick Le Lay. On note cepen­dant que des « ajuste­ments » sont à prévoir, sans « remise en cause générale », du moins pour le quo­ti­di­en niçois. Cher­chant à ras­sur­er la rédac­tion, Bernard Tapie a pré­cisé, dans un entre­tien dans les colonnes mêmes de Nice matin : « je n’in­ter­viendrai jamais sur l’édi­to­r­i­al ».

A Mar­seille, l’ar­rivée de l’an­cien patron de l’OM a été un peu dif­férente, si l’on en croit Renaud Rev­el. « Devant ses employés, l’homme d’af­faires esquisse des pistes pour l’avenir de l’en­tre­prise. Notam­ment celle du mul­ti­mé­dia », annonçant égale­ment l’ar­rivée de son fils Lau­rent Tapie, dans le groupe.

On savait que Bernard Tapie voulait diver­si­fi­er les activ­ités du jour­nal. Il a pré­cisé son inten­tion devant les salariés de La Provence, évo­quant plusieurs pistes, dont le rachat de crédit et les écoles de for­ma­tion, « l’une de ses idées phare de la fin des années 1980 ». Du côté de la rédac­tion, les réac­tions sem­blent assez mit­igées. Le directeur, Philippe Minard, a d’ailleurs annon­cé qu’il démis­sion­nait.

Source : Nice matin / Le Figaro / L’Ex­press

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Emmanuel Goldstein

PORTRAIT — Il n’est ni jour­nal­iste, ni directeur de jour­nal, ni même mag­nat de la presse et pour­tant il exerce une influ­ence con­sid­érable sur les médias, directe et indi­recte. Por­trait d’un homme de réseau.

Audrey Crespo-Mara

PORTRAIT — Aupar­a­vant jour­nal­iste de sec­onde main, Audrey Cre­spo-Mara est dev­enue pro­gres­sive­ment, par la force des choses, une « femme de », celle de Thier­ry Ardis­son, avant de touch­er le grand pub­lic en devenant le jok­er de Claire Chaz­al aux jour­naux du week-end sur TF1.

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision