Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Autriche : un journaliste justifie le meurtre de Léonie, 13 ans, par des migrants
Autriche : un journaliste justifie le meurtre de Léonie, 13 ans, par des migrants

13 juillet 2021

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Autriche : un journaliste justifie le meurtre de Léonie, 13 ans, par des migrants

Autriche : un journaliste justifie le meurtre de Léonie, 13 ans, par des migrants

Autriche : un journaliste justifie le meurtre de Léonie, 13 ans, par des migrants

Le samedi 26 juin 2021 était retrouvé dans un parc à Vienne (Autriche), le corps sans vie d’une jeune fille. Après des recherches, la victime sera identifiée comme étant une très jeune fille de 13 ans prénommée Léonie. Après avoir été droguée et violée, elle aurait été abandonnée dans le lieu de sa découverte. Les suspects sont rapidement identifiés, il s’agit de quatre Afghans, âgés de 16 à 23 ans, séjournant illégalement sur le territoire autrichien pour certains d’entre eux.

Un journaliste se soucie plus des migrants que de Léonie

Suite à ce drame, une con­férence de presse avec la présence du min­istre autrichien de l’In­térieur Karl Neham­mer s’est tenue.

Lors des ques­tions, le jour­nal­iste Chris­t­ian Hof­mann de l’ORF a demandé :

Mon­sieur le min­istre de l’In­térieur, la pré­somp­tion d’in­no­cence s’ap­plique. Il s’ag­it de deman­deurs d’asile qui n’ont con­nu que la guerre dans leur pays d’o­rig­ine. Indépen­dam­ment de ce qu’ils ont fait, l’Autriche ne devrait-elle pas faire plus en matière de trau­ma­tisme ? La ques­tion se pose de savoir si vous vous souciez assez des jeunes Afghans ? ” (sic)

Cette inver­sion accusatoire (c’est l’Autriche qui est au fond est le vrai coupable du viol et du meurtre) dou­blée d’un appel à la repen­tance n’a pas pris, le min­istre lui a répondu :

Votre ques­tion insin­ue que la société autrichi­enne a con­tribué au crime, et que ces Afghans auraient sim­ple­ment dû être mieux soignés. Il n’y a jamais de jus­ti­fi­ca­tion qui per­me­tte la vio­lence con­tre les autres.”

Les réseaux soci­aux ont pris le relais et cer­taines per­son­nes choquées sont allées jusqu’à man­i­fester leur indig­na­tion devant le siège de l’ORF. Isolé et devant la polémique, le jour­nal­iste s’est finale­ment excusé.

Des féministes sur la même ligne

Dans cette affaire, l’extrême gauche s’est aus­si fait remar­quer, une ving­taine de mil­i­tants du grou­pus­cule fémin­iste “Aler­ta Fem­i­nista” s’est intro­duite dans les locaux du média autrichien Oe24. L’action visait à dénon­cer la cou­ver­ture soi-dis­ant “sex­iste et raciste” des faits (traduire par « ayant don­né les noms et les orig­ines des meur­tri­ers ») par le média, alors qu’il ne s’agirait que d’un “fémini­cide”, con­séquence “de la vio­lence patri­ar­cale”. Cer­tains jour­nal­istes et mil­i­tants font ain­si diver­sion pour excuser les meur­tri­ers. En Autriche, comme dans d’autres pays européens, il sem­ble défini­tive­ment plus « intéres­sant » d’être un migrant lorsque l’on com­met un meurtre.

Publicité

Le Néo-féminisme à l'assaut d'Internet

Cet article gratuit vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € pour un article, 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Patrick Cohen

PORTRAIT — Patrick Cohen est né en août 1962 à Mon­treuil. Il est l’un des chefs d’orchestre de l’information. Se cam­ou­flant der­rière une neu­tral­ité de façade, Patrick Cohen s’est longtemps fait le chantre de la lib­erté d’expression tant qu’elle demeu­rait dans les lim­ites du poli­tique­ment correct.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux sociaux.

Hervé Gattegno

PORTRAIT — Né le 28 juil­let 1964, Hervé Gat­teg­no a été rédac­teur en chef de l’édition française de Van­i­ty Fair jusqu’en 2016, puis est devenu directeur de la rédac­tion du JDD. Il est mar­ié et a trois enfants avec Anne-Cécile Sar­fati, rédac­trice en chef du mag­a­zine féminin Elle.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Sonia Dev­illers s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos ».