Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Audiovisuel : le Japon mise sur la redevance

7 décembre 2012

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Audiovisuel : le Japon mise sur la redevance

Audiovisuel : le Japon mise sur la redevance

7 décembre 2012

Temps de lecture : < 1 minute

Alors qu’en France le débat bat son plein autour du financement de France Télévisions, le groupe de l’audiovisuel public japonais NHK a présenté dans un rapport d’activité son modèle économique, financé exclusivement par la redevance.

Pour NHK, le sys­tème de rede­vance per­met l’indépendance finan­cière par rap­port au « gou­verne­ment et aux organ­i­sa­tions privées ». C’est ain­si que le groupe a tiré 97% de son bud­get 2012 de cette ressource – 5,8 mil­liards d’euros sur 6 mil­liards (649 mil­liards de yens), le reste provenant de revenus financiers divers. Au Japon, la rede­vance annuelle est fixée à 127 euros TTC pour la récep­tion hertzi­enne et à 224 euros TTC pour la récep­tion satellitaire.

Le prob­lème du finance­ment de France Télévi­sions et de la dif­fu­sion de la pub­lic­ité sur les chaînes publiques est revenu sur le devant de la scène française ces derniers jours. Au pays du soleil lev­ant, la ques­tion ne se pose pas : la pub­lic­ité est pro­scrite sur les chaînes et sta­tions publiques, et son sys­tème de rede­vance, comme on a pu l’observer, se porte plutôt bien.

Pho­to : NHK Broad­cast­ing Cent. Crédit : J o via Wiki­me­dia (cc)

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés