Accueil | Actualités | Médias | Audiovisuel : le Japon mise sur la redevance
Pub­lié le 7 décembre 2012 | Éti­quettes : ,

Audiovisuel : le Japon mise sur la redevance

Alors qu’en France le débat bat son plein autour du financement de France Télévisions, le groupe de l’audiovisuel public japonais NHK a présenté dans un rapport d’activité son modèle économique, financé exclusivement par la redevance.

Pour NHK, le système de redevance permet l’indépendance financière par rapport au « gouvernement et aux organisations privées ». C’est ainsi que le groupe a tiré 97% de son budget 2012 de cette ressource – 5,8 milliards d’euros sur 6 milliards (649 milliards de yens), le reste provenant de revenus financiers divers. Au Japon, la redevance annuelle est fixée à 127 euros TTC pour la réception hertzienne et à 224 euros TTC pour la réception satellitaire.

Le problème du financement de France Télévisions et de la diffusion de la publicité sur les chaînes publiques est revenu sur le devant de la scène française ces derniers jours. Au pays du soleil levant, la question ne se pose pas : la publicité est proscrite sur les chaînes et stations publiques, et son système de redevance, comme on a pu l’observer, se porte plutôt bien.

Photo : NHK Broadcasting Cent. Crédit : J o via Wikimedia (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This