Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Au Journal de 8 heures, RTL contre les gilets jaunes

17 novembre 2018

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Au Journal de 8 heures, RTL contre les gilets jaunes

Au Journal de 8 heures, RTL contre les gilets jaunes

Le 12 novembre 2018, RTL en son Journal matinal de 8 heures a sorti la grosse artillerie. Un état d’esprit type des périodes qui précèdent les élections. Écoutons.

8 heures, c’est le Jour­nal du jeune jour­nal­iste Jérôme Florin, dans la Mati­nale d’Yves Calvi. Nous ne le con­nais­sons pas, ce jeune jour­nal­iste, mais à enten­dre la tour­nure de son Jour­nal, il est dou­teux qu’il soit orig­i­naire de la France périphérique. Le prin­ci­pal sujet traité, la ques­tion des « gilets jaunes », est par­faite­ment éclairant. Nous pub­lions notre arti­cle ce 17 novem­bre, jour de la man­i­fes­ta­tion des gilets en colère.

La chasse aux populistes est ouverte

« Enquête sur la colère de ces gilets jaunes qui offi­cielle­ment (le jour­nal­iste appuie très fort sur le mot) ne font pas de poli­tique », avec d’emblée un témoignage anonyme : « Si un jour, dans un mois, deux mois, il faut cass­er, je casserai ». Les casseurs, ce serait ain­si le pop­u­lo ulcéré d’être pris pour une vache à lait fis­cale (dont les impôts sont réori­en­tés, par exem­ple, vers les écoles pri­maires de ban­lieues mono-eth­niques, quant à elles mas­sive­ment pro­duc­tri­ces de casseurs véri­ta­bles et réguliers). Ce sont donc les gilets jaunes, les casseurs pour RTL matin. Yves Calvi : « Réu­nion de la dernière chance ce matin à Matignon pour ten­ter de désamorcer la mobil­i­sa­tion des gilets jaunes ». D’après Florin, « l’opposition se frotte les mains en obser­vant cette Jacquerie qui gagne du ter­rain. Nico­las Dupond-Aig­nan et Lau­rent Wauquiez man­i­fes­teront mais pas Marine Le Pen qui préfère souf­fler sur les brais­es depuis les couliss­es ». Pré­cisons qu’il ne s’agit pas d’un chroniqueur ou d’un invité mais du jour­nal­iste chargé d’informer les audi­teurs à 8 heures. Du coup, RTL enquête et inter­roge : « Qui sont ces gilets jaunes, offi­cielle­ment sans couleur poli­tique ».

RTL mène l’enquête orientée sur le terrain

Un reporter a été envoyé à Sen­lis dans l’Oise. Elle ren­con­tre « 15 per­son­nes qui ne se con­nais­sent pas, venus se met­tre en ordre de bataille » sur le park­ing d’une grande sur­face, « près des cad­dies ». Elle enreg­istre et dif­fuse les échanges, les voix sont prin­ci­pale­ment féminines, per­son­ne sur le plateau ne rel­e­vant com­bi­en est beau cet engage­ment citoyen des femmes etc, rien à voir avec la médi­ati­sa­tion de l’engagement des femmes pour #metoo ; ces mêmes voix sont sans accent issu de l’immigration. C’est le peu­ple de souche qui par­le. On dis­cute de se bat­tre jusqu’à Noël, de blo­quer des ronds-points « stratégiques » ; une voix dit que « c’est sa pre­mière manif ».

En réal­ité, cela ne par­le « pas ou peu du car­bu­rant » mais du « prési­dent Macron », sous-enten­du le mou­ve­ment n’est pas un mou­ve­ment social mais un mou­ve­ment poli­tique visant Macron. Un mou­ve­ment poli­tique­ment téléguidé en somme. Témoignage : « c’est presque de la haine que j’ai con­tre lui ». Nous sommes à 4’40 du Jour­nal et dans le stu­dio, puisque les mati­nales peu­vent main­tenant aus­si être regardées, une jour­nal­iste qui attend son tour lève les yeux au ciel, tant l’insupportent les pro­pos de cette dame qui témoigne. Elle pouffe de rire même, au moment où la dame, qui vient de dire « nous les petites gens », affirme que « l’écologie, je m’en fous ».

Il y a tout, dans cette scène mati­nale, du hia­tus qui frappe main­tenant la société française entre des « élites » parisi­ennes bien inté­grées économique­ment et le reste des gens, le peu­ple. Témoin suiv­ant : Char­lie, 26 ans, qui explique qu’il « survit » et mange des pâtes. Vient Marc qui par­court 200 km par jour et ne voit jamais ses enfants, levé à 5 heures chaque matin.

Retour des classes dangereuses

Évidem­ment, ce qui devait arriv­er (dans le Jour­nal de 8 heures) arri­va : « Dans ce noy­au dur de gilets jaunes à Sen­lis, la majorité a voté Marine Le Pen aux prési­den­tielles mais aujourd’hui per­son­ne ne croit encore aux urnes, leur dernier espoir dis­ent-ils c’est la rue ». Le dis­cours porté par le Jour­nal de RTL rejoint ceux tenus par le prési­dent Macron au long de ses péré­gri­na­tions dites mémorielles, sim­ple hasard. Les Européennes approchent, le temps sem­ble venu de relancer la machine à vot­er dans le bon sens.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.