Accueil | Actualités | Médias | Attentat de Nice : BFM censure-t-elle les contre-vérités d’Alain Marschall ?
Pub­lié le 18 août 2016 | Éti­quettes : ,

Attentat de Nice : BFM censure-t-elle les contre-vérités d’Alain Marschall ?

Quelques heures à peine après l’attentat de Nice le 14 juillet dernier, le politiquement correct a désespérément tenté de déconnecter la tuerie de la piste musulmane.

On a pu ainsi entendre en direct le journaliste de BFM Alain Marschall commenter l’attentat :

« C’est un déséquilibré façon German Wings ou tuerie d’Orlando ultra mal dans sa peau… Je ne vois pas Daesh là-dedans et je ne vois pas l’État Islamique. »

Quelques heures plus tard Daesh revendiquait l’attentat…

Cette vidéo, reproduite sur le compte d'un utilisateur de la plateforme YouTube n'est plus disponible suite à une récente réclamation pour « atteinte aux droits d'auteur » soumise par NextRadioTV - BFM. Des centaines d'autres vidéos de BFM sont pourtant toujours en ligne sur YouTube sans qu'aucune forme de réclamation ne soit intervenue en plusieurs mois. De là à parler de réclamation sélective...

Cette vidéo est encore disponible ici.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This