Accueil | Actualités | Médias | Attaqué par Canal+, BeIN Sports défend sa stratégie
Pub­lié le 25 octobre 2013 | Éti­quettes : , ,

Attaqué par Canal+, BeIN Sports défend sa stratégie

Jugée « potentiellement irrationnelle économiquement », la chaîne qatarie BeInSport a été attaquée en justice par Canal+ pour « concurrence déloyale ». Interrogé par Le Figaro, Yousef al-Obaidly, le directeur général de la chaîne sportive qui revendique 1,5 millions d’abonnés en 18 mois d’existence, a tenu à défendre sa stratégie.

« Canal proclame que nous ne dépendons que des poches profondes de notre actionnaire. Mais nous pouvons prouver devant la justice que tout ce que nous faisons en termes de coût d'acquisition et de recrutement d'abonnés est totalement justifié. Nous démontrerons que nous avons une approche raisonnable de l'activité », a-t-il annoncé. « On a beaucoup dit que notre entrée sur le marché français allait faire flamber les prix des droits sportifs. Mais c'est faux. Nous avons participé aux enchères de la Ligue 1 en 2011 et le prix a baissé de 14%. Nous n'avons jamais surenchéri sur les droits de la Ligue 1 comme Canal l'a fait en 2005 », poursuit-il.

Rappelant que BeInSport a fait « le plus gros effort de recrutement » en France depuis 5 ans, avec 300 personnes employées, M. al-Obaidly a insisté sur le fait que le potentiel de la chaîne « dépendra essentiellement du niveau d'abonnés que nous aurons à cette période et non pas des poches profondes de notre actionnaire ! »

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This