Accueil | Actualités | Médias | « Concurrence déloyale » : Canal+ attaque BeIN Sports
Pub­lié le 19 juillet 2013 | Éti­quettes : , ,

« Concurrence déloyale » : Canal+ attaque BeIN Sports

Canal a traduit son inquiétude, face à l’arrivée de la chaîne qatarie BeInSport sur le marché français, en action en justice. Selon une source proche du dossier, la chaîne cryptée a porté plainte contre sa concurrente pour « concurrence déloyale ».

BeInSport est jugée « potentiellement irrationnelle économiquement » par Rodolphe Belmer, directeur général de Canal, qui ajoutait en juin 2012 déjà : « On a un acteur - et je ne critique pas ça - qui ne semble pas mû par une logique économique, mais une logique de rayonnement culturel du Qatar. »

Ces craintes ont été confirmées le 6 juin dernier par le président de Canal, Bertrand Méheut qui avait estimé sur BFM Business que les pertes de la chaîne qatarie seraient « supérieures à 300 millions d'euros la première année ». « Leur ambition n'est pas du tout de faire un résultat économique. C'est regrettable de voir ces dépenses sans fin [notamment dans l'acquisition de droits sportifs] en face desquelles il n'y a pas de revenus », avait-il ajouté.

Avec des abonnements mensuels de seulement 11 euros (contre 40 euros pour Canal, avec des chaînes en plus), BeInSport est donc accusée de « concurrence déloyale ». « Une plainte a été effectivement déposée auprès du tribunal de commerce de Paris », a confirmé à l’AFP une source proche du dossier.

Canal considère qu'il y a inégalité entre une chaîne qui obéit à la règle commune des entreprises et une autre aux ressources considérables et financée par un fonds souverain.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This