Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Apologie de la drogue dans « Plus belle la vie » : le CSA appelle France 3 à la prudence
Publié le 

4 avril 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Apologie de la drogue dans « Plus belle la vie » : le CSA appelle France 3 à la prudence

Apologie de la drogue dans « Plus belle la vie » : le CSA appelle France 3 à la prudence

Le CSA a décidé de ne pas sanctionner France 3 après la diffusion d’un épisode de « Plus belle la vie » expliquant comment rouler un joint, se contentant d’un simple « appel à la prudence ».

On sait depuis longtemps que « Plus belle la vie », la série phare  de France 3, est tout sauf neu­tre idéologique­ment. Il y a un an, Jean-Yves Le Naour pub­li­ait un livre, ébahi et ravi d’y voir « des jeunes filles avorter, des homo­sex­uels en veux-tu en voilà, une apolo­gie de l’amour libre et du métis­sage, des plaidoiries pour les sans-papiers, etc. » « Au cen­tre du réc­it on trou­ve le vivre-ensem­ble, le rejet du com­mu­nau­tarisme, la pro­mo­tion de ce qu’on appelle la “diver­sité”, et ce n’est pas un hasard si la plu­part des cou­ples de “Plus belle la vie” sont mixtes », écrivait l’historien (Plus belle la vie. La boîte à his­toires, PUF, 2013). Sous cou­vert de diver­tisse­ment, c’est bien une idéolo­gie que sert quo­ti­di­en­nement la série.

Le 3 mars dernier, un épisode expli­quant en détail com­ment rouler un joint a crée la polémique. La prési­dente de la Mis­sion inter­min­istérielle de lutte con­tre les drogues et les con­duites addic­tives (Milde­ca), Danièle Jour­dain-Men­ninger, avait alors saisi le Con­seil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) pour savoir si l’épisode était « con­forme » à une délibéra­tion du 17 juin 2008 de ce même CSA, délibéra­tion qui recom­mandait dans les pro­grammes de fic­tion « de ne mon­tr­er une prise de drogue illicite que lorsque le scé­nario le jus­ti­fie et de veiller à ce que ce dernier ne soit pas inci­tatif, notam­ment vis-à-vis des jeunes téléspec­ta­teurs ».

Mais le CSA, que l’on a con­nu plus sévère, a estimé ces jours-ci qu’« au regard de la lib­erté de créa­tion des créa­teurs », cette séquence « restait dans les lim­ites de ce que la recom­man­da­tion du 17 juin pou­vait per­me­t­tre d’admettre ». Il a cepen­dant décidé « d’appeler l’attention du prési­dent de France Télévi­sions sur la néces­saire pru­dence qui doit s’attacher au traite­ment des sujets relat­ifs aux drogues illicites dans les fic­tions », comme il le pré­cise dans un cour­ri­er adressé à la Milde­ca qui de son côté « prend acte » de cet avis et se déclare sat­is­fait de ce sim­ple rap­pel à la pru­dence.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision