Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Allemagne, un magazine couronne black lives matter, acteur de l’année
Allemagne, un magazine couronne black lives matter, acteur de l’année

24 novembre 2020

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Allemagne, un magazine couronne black lives matter, acteur de l’année

Allemagne, un magazine couronne black lives matter, acteur de l’année

Allemagne, un magazine couronne black lives matter, acteur de l’année

Berlin, le magazine d’art Monopol a désigné le mouvement « Black Lives Matter » comme l’acteur le plus important de l’année en cours, justifiant sa décision en affirmant que le mouvement a réussi à mettre les questions du colonialisme et du racisme à l’ordre du jour non seulement aux États-Unis, mais aussi dans le reste du monde, leur donnant une toute nouvelle urgence.

« Black Lives Mat­ter » aurait eu pour effet que des rues por­tant des « noms dis­crim­i­na­toires » ont été renom­mées et que cer­tains mon­u­ments ont été remis en ques­tion. Les musées du monde entier débat­tent désor­mais « du moyen pour attein­dre d’autres seg­ments de la pop­u­la­tion et pro­pos­er plus de thèmes adap­tés à un pub­lic de migrants ». Ils « décolo­nialisent » leurs col­lec­tions et recru­tent un per­son­nel plus diversifié.

La population remplace le peuple

Le fémin­isme et la cri­tique du colo­nial­isme mis à l’honneur.
Monopol a choisi Hito Stey­erl comme final­iste. L’au­teur et cinéaste d’o­rig­ine asi­a­tique traite, entre autres, du fémin­isme et de la cri­tique du colo­nial­isme. Chaque année, le mag­a­zine hon­ore ceux qu’il estime être les cent acteurs les plus influents.

L’an­née dernière, la pre­mière place a été attribuée à l’artiste d’in­stal­la­tions Hans Haacke. Ce dernier, dans l’une de ses instal­la­tions, avait rem­placé la dédi­cace « au peu­ple alle­mand » ornant le bâti­ment du Reich­stag (l’équiv­a­lent de notre Assem­blée Nationale) par « la pop­u­la­tion », remet­tant ain­si en ques­tion la notion de « peuple ».

Source : Junge Frei­heit, 19 novem­bre 2020, tra­duc­tion AC

Note de la tra­duc­trice : Hito Stey­erl est une artiste con­ceptuelle nip­po alle­mande née en 1966 à Munich, diplômée de l’académie des Beaux-Arts de Vienne ; sujets de prédilec­tion : les médias, la tech­nolo­gie et la cir­cu­la­tion mon­di­al­isée des images. Hans Haacke, artiste con­ceptuel égale­ment, né en 1936 à Cologne, vit aux États-Unis depuis 1965. Il a pub­lié en 1994 un livre avec Pierre Bour­dieu, Libre échange, (Seuil/Les Press­es du réel).

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Cyril Hanouna

PORTRAIT — Incar­na­tion de la « télé-poubelle », Cyril Hanouna truste les suc­cès et les places dans le Paysage Audio­vi­suel Français (PAF) en tant que pro­duc­teur, ani­ma­teur sur D8 avec « Touche pas à mon poste » et de radio à Europe 1 ou acteur de cinéma.

Christian Terras

PORTRAIT — C’est un homme qui appa­rait régulière­ment dans les médias quand il s’agit de faire le procès de l’Église catholique. Présen­té comme « théolo­gien », ou comme un « grand spé­cial­iste du catholi­cisme », il est con­sid­éré comme un inter­locu­teur val­able et objectif.

Mélissa Theuriau

PORTRAIT. Incar­na­tion vivante de la mix­ité heureuse et bour­geoise, cette grande prêtresse de la tolérance offi­cie depuis l’île-Saint-Louis, loin des car­cass­es de voitures brûlées et des vapeurs de haschich.

Audrey Pulvar

PORTRAIT — Audrey Pul­var est née le 21 févri­er 1972 à Fort-de-France (Mar­tinique). Son père, Marc Pul­var, est le fon­da­teur du Mou­ve­ment indépen­dan­tiste mar­tini­quais et secré­taire de la cen­trale syn­di­cale des tra­vailleurs mar­tini­quais (CSTM).

Luc Bronner

Né le 14 mai 1974 à Gap, fils de médecins général­istes, il gagne une pre­mière recon­nais­sance en dres­sant  un por­trait infor­mé et sans con­ces­sions des ban­lieues français­es, à une époque où peu de jour­nal­istes s’y risquaient.