Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Aides à la presse, le recours aux prestataires extérieurs autorisé

9 janvier 2022

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Aides à la presse, le recours aux prestataires extérieurs autorisé

Aides à la presse, le recours aux prestataires extérieurs autorisé

9 janvier 2022

Qu’est-ce qu’un média ? Un organisme d’information papier, numérique, radiophonique, télévisuel etc. Et qui emploie quel type de collaborateurs ? Réponse, des journalistes. C’est nettement moins vrai avec la réforme des conditions d’attribution des aides à la presse qui entretient le flou entre communicants et journalistes.

Le cas Science et Vie

En 2020 le titre Sci­ence et Vie est ven­du par Mon­dadori au groupe Reworld, con­nu pour avoir recours sys­té­ma­tique­ment à des « agences de con­tenus » pour éviter de salari­er des jour­nal­istes, tout en béné­fi­ciant des aides à la presse. Les salariés licen­ciés de Sci­ence et Vie avaient attiré l’attention du min­istère de la cul­ture sur ce point.

Reworld conforté

Le décret pub­lié au JO du 23 décem­bre 2021 stip­ule que pour béné­fici­er du taux réduit de TVA de 2,1% et des tar­ifs postaux préféren­tiels il fau­dra dis­pos­er d’ ‘un con­tenu orig­i­nal com­posé d’informations ayant fait l’objet d’un traite­ment à car­ac­tère jour­nal­is­tique, notam­ment dans la recherche, la col­lecte, la véri­fi­ca­tion et la mise en forme de ces infor­ma­tions ». Mais – Dieu est dans les détails —  « Ce traite­ment, qui peut être apporté par des agences de presse agréées, est réal­isé par une équipe rédac­tion­nelle, com­posée de jour­nal­istes pro­fes­sion­nels au sens de l’article L.7111.3 du code du travail ».

Cir­culez bonnes gens, les agences de com­mu­ni­ca­tion pour­ront employ­er par exem­ple un jour­nal­iste tit­u­laire d’une carte de presse et trente soutiers payés au lance-pier­res pour dis­pos­er du sésame. Des soutiers qui débiteront de l’info au kilo­mètre. Et les médias qui les emploient pour­ront béné­fici­er des aides indi­rectes à la presse. Les médias ont six mois pour met­tre en place le « nou­veau » sys­tème. Un bilan sera fait dans deux ans, autrement dit à la Saint Glinglin. La qual­ité de l’information n’est pas près de s’améliorer.

Voir aus­si : Reworld Media, infographie

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés