Accueil | Actualités | Médias | AFP : Emmanuel Hoog candidat à sa propre succession
Pub­lié le 27 mars 2013 | Éti­quettes : ,

AFP : Emmanuel Hoog candidat à sa propre succession

Président-directeur-général de l'Agence France Presse depuis avril 2010, Emmanuel Hoog a annoncé sa candidature à sa propre succession.

Le mandat du président de l'AFP étant de 3 ans, les élections se tiendront au mois d'avril prochain. "En 25 ans, AP et Reuters ont connu 2 présidents, l'AFP 8, argue cet énarque de formation. Cette instabilité est une entrave à la bonne marche de l'entreprise". C'est ainsi qu'il propose de prolonger le mandat du président de 3 à 5 ans. Parmi les 5 défis de l'AFP identifiés par l'actuel président : la fortification du monopole de l'AFP, avec "l'installation d'une stratégie dynamique permettant à l'agence de garder le leadership sur le territoire national et de rester non seulement un acteur de référence, mais le partenaire indispensable des médias français", et le renforcement de ses relations financières avec l’État, avec "la résolution de la plainte déposée à Bruxelles qui paralyse toute mobilisation de moyens publics nouveaux, et la négociation du prochain Contrat d'Objectifs et de Moyens".

Haut-fonctionnaire, Emmanuel Hoog est diplômé de l'Institut d’Études Politiques (IEP) de Paris et de l’École Nationale d'Administration (ENA). Il a débuté sa carrière en 1988 auprès de Jack Lang au Ministère de la Culture en tant que chef du bureau des affaires budgétaires et financières, puis responsable des manifestations culturelles, célébrant le centenaire d'Arthur Rimbaud. Il a ensuite été administrateur du Théâtre de l'Odéon, et directeur délégué du Piccolo Teatro de Milan auprès de Jack Lang, avec qui il lance Le Printemps des Poètes, en 1999. En 1997, il devient le conseiller chargé de la Culture et des médias de Laurent Fabius à la présidence de l'Assemblée nationale puis au Ministère de l’Économie et des Finances. En 2001 il est nommé PDG de l'Institut National de l'Audiovisuel (INA). Il interrompra son second mandat en mai 2010, suite à son élection à la tête de l'AFP.

Crédit photo : Le Figaro / le.buzz.media

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This