Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Abdelhakim Dekhar : Libération louait les « méthodes des antifa » trois jours avant l’attentat
Publié le 

23 novembre 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Abdelhakim Dekhar : Libération louait les « méthodes des antifa » trois jours avant l’attentat

Abdelhakim Dekhar : Libération louait les « méthodes des antifa » trois jours avant l’attentat

Militant au « Mouvement d’Action et de Résistance Sociale » (MARS) et d’une « Section Carrément Anti-Le Pen » (SCALP), adhérent de la « Coordination des sans-abris », du « Collectif d’agitation pour un revenu garanti optimal » (CARGO) et des « Travailleurs, chômeurs et Précaires en colère » (TCP), Abdelhakim Dekhar, le « tireur fou » qui a grièvement blessé un photographe dans le hall du journal Libération le 18 novembre dernier, est un pur produit du militantisme marxiste libertaire antifasciste.

Le dan­ger fas­ciste régulière­ment agité par des jour­nal­istes semeurs de haine et des politi­ciens désireux de détourn­er l’attention sur l’état du pays, Dekhar l’a pris très au sérieux, lui qui a lais­sé une let­tre dans laque­lle il déclare lut­ter con­tre le retour du fas­cisme en France. Pourquoi ne pas point­er les respon­s­abil­ités morales ?

Lors de l’Affaire Méric, Manuel Valls ne s’était pas gêné pour dénon­cer « la cul­ture méthodique­ment inculquée et entretenue par des groupes d’extrême droite ». Ayrault voulait, lui, « tailler en pièces » ces mêmes grou­pus­cules et quand Jean-François Copé demandait la dis­so­lu­tion des grou­pus­cules vio­lents des deux camps, le min­istre de l’Intérieur répondait : « ce n’est pas le moment de faire des amal­games. Ce sont des groupes d’extrême-droite qui depuis des mois por­tent des dis­cours de haine. Il ne faut pas con­fon­dre ce dis­cours avec ceux qui d’une manière ou d’une autre lut­tent con­tre le fas­cisme ». « Il ne faut pas tir­er de ligne trop évi­dente entre les droites mais il est sûr que la libéra­tion de la parole publique, notam­ment chez les dirigeants poli­tique, ça n’est jamais sans con­séquence », notait de son côté l’adjointe au maire de Paris Colombe Brossel.

Quand la vio­lence poli­tique provient de l’extrême-droite, la respon­s­abil­ité en incombe aux « dis­cours de haine », aux unes de Minute et au Front Nation­al. Quand elle sort des rangs de l’extrême-gauche, la respon­s­abil­ité… n’en incombe plus à per­son­ne. Pourquoi un tel deux poids/deux mesures ?

A l’occasion du scan­dale occa­sion­né par la une de Minute, Pierre Mar­celle écrivait dans Libéra­tion le 15 novem­bre dernier : « Pour com­bat­tre la bar­barie, on préfèr­era décidé­ment les méth­odes des antifas, fussent-ils extrémistes, que la sai­sine, vraisem­blable­ment vaine et con­tre-pro­duc­tive, du par­quet, par Matignon ». Le chroniqueur d’extrême-gauche inci­tait ain­si claire­ment à des actes de vio­lences con­tre l’hebdomadaire satirique. Mais c’est con­tre son pro­pre jour­nal que ces « méth­odes antifa » qu’il appelait de ses vœux se sont retournées trois jours plus tard. A trop manip­uler de la dyna­mite…

Crédit pho­to : DR

Un homme armé prend d’assaut Libération

Cliquez pour télécharg­er notre info­gra­phie de Libéra­tion

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision