Accueil | Actualités | Médias | À Marseille, France 2 fête la fin du ramadan
Pub­lié le 4 août 2013 | Éti­quettes : , ,

À Marseille, France 2 fête la fin du ramadan

C’est à Marseille, « ville du métissage », que s’est enregistrée cette année la « Nuit du ramadan » organisée par… le service public français. Thierry Beccaro, qui animait l’émission en compagnie de Leili Anvar ce jeudi 1er août sur France 2, confie avoir pris beaucoup de plaisir.

« C'était vraiment une soirée incroyable », s’est-il extasié dans un entretien accordé à TVMag. Pour le présentateur de « Motus », « c'est une vraie découverte de cet univers parce que je ne connaissais pas grand-chose à l'islam ». Et les téléspectateurs ont été servis : « il y a tout au long de l'émission des précisions concernant le coran ou des versets en particulier. »

Cette opération séduction intervient alors que les Français, selon différents sondages, se déclarent de plus en plus méfiants vis-à-vis de l’islam, quand ils n’y sont pas carrément hostiles. L’image d’un islam « sympa » et tolérant sur France 2 suffira-t-elle à changer les choses ?

Crédit photo : vandicla via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This