Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
À 33 ans, Yannick Bolloré succède à son père

31 août 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | À 33 ans, Yannick Bolloré succède à son père

À 33 ans, Yannick Bolloré succède à son père

La transition est faite. Ce vendredi 30 août, Yannick Bolloré a succédé à son père à la tête du conseil d’administration d’Havas.

Vin­cent Bol­loré, qui pos­sède 37 % du groupe de com­mu­ni­ca­tion numéro cinq mon­di­al, l’a ain­si désigné à sa suc­ces­sion. Et d’après Dominique Del­port, patron d’Havas Média France, « Yan­nick fait l’u­na­nim­ité. Il se don­nera à 100 % pour le groupe. C’est un bosseur, exigeant, qui a pris goût au busi­ness. Il voy­age beau­coup pour ren­con­tr­er les grands clients, les agences. Cette tran­si­tion, c’est la continuité. »

Et celui-ci de se plain­dre des inter­ro­ga­tions liées à son âge (33 ans) : « On ne pose pas cette ques­tion aux dirigeants de start-up de la Sil­i­con Val­ley qui ont entre 24 et 30 ans. » Sauf qu’il s’agit là d’un « héritage » – alors même que celui-ci n’est issu d’aucune grande école. A con­trario, les jeunes de la Sil­i­con Val­ley sont des créa­teurs d’entreprise…

Voir aussi : Nouvelle infographie : le groupe Bolloré

Crédit pho­to : DR

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.