Accueil | Actualités | Médias | + 25% d’interventions en matière de déontologie
Pub­lié le 5 octobre 2012 | Éti­quettes : ,

+ 25% d’interventions en matière de déontologie

Le rapport annuel du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel pour 2011 constate une tendance à la hausse en matière de déontologie. Le nombre des affaires traitées est resté stable mais celui des décisions prises par le conseil a augmenté de 25% (49 contre 39). L’essentiel de ces décisions sont des rappels à la réglementation et au respect par les stations de radiotélévision de leurs cahiers des charges ou conventions.

Deux sanctions ont été prononcées en 2011, visant des stations de radio : Radio Contact pour des propos « racistes et xénophobes » diffusés lors d’une émission de libre antenne ; Ici et Maintenant pour des « manquements répétés à l’obligation de maîtrise de l’antenne », notamment la diffusion de « propos à caractère raciste » par un animateur.

Les principales interventions du CSA l’ont été dans les domaines suivants :

  • Rigueur et honnêteté : traitement des affaires judiciaires en cours ; présentation et traitement de l’information ; manque de diversité dans l’expression des différents points de vue.
  • Atteintes à l’ordre public : incitation à la haine ou à la violence ; encouragements à des traitements discriminatoires ; respect des sensibilités culturelles et de la diversité de la société.
  • Respect de la personne humaine : traitements avilissants ou humiliants. Protection des téléspectateurs : l’avertissement aux publics sensibles (pour la diffusion sans précautions d’images pouvant heurter).
  • La « traçabilité de l’image ». Un des enjeux des années à venir en particulier pour les images venant de l’étranger.

Source : Bulletin de l’APCP, octobre 2012

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This