Accueil | Actualités | Médias | 20 Minutes va supprimer son service photo
Pub­lié le 17 décembre 2013 | Éti­quettes : ,

20 Minutes va supprimer son service photo

Le quotidien gratuit 20 Minutes a annoncé jeudi 12 décembre qu’il allait supprimer son service photographie.

C’est Olivier Bonsart, le PDG de 20 Minutes, qui a annoncé la nouvelle aux salariés du titre en annonçant un « plan de sauvegarde de l’emploi ». La première phase d'information-consultation doit durer deux mois. Cette action, qui vise 13 postes, pourrait entraîner jusqu’à 11 licenciements dans le cas où les reclassements en interne ou les éventuelles créations de postes n’aboutiraient pas.

Les 13 postes en question seraient, selon une source interne, les sept reporters photo, basés à Paris et en province, le responsable du service photo, deux opérateurs pré-presse et le rédacteur en chef technique. « La direction a décidé qu'il n'y aurait plus de service photo à '20 Minutes'. Elle souhaite s'appuyer sur les agences, la polyvalence des rédacteurs qui feront les photos et les vidéos et Scoopshot », a déclaré une source internet au Nouvel Obs.

De son côté, la direction a justifié son choix en évoquant « une conjoncture économique compliquée avec la chute vertigineuse de la publicité pour le print [imprimé, ndlr], les évolutions technologiques et la stratégie de 20 Minutes qui veut accélérer sur le numérique ».

Voir aussi notre entretien vidéo : La photographie, victime de la presse ?

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux