Une TVA réduite pour la presse en ligne ?

Une TVA réduite pour la presse en ligne ?

Une TVA réduite pour la presse en ligne ?

Télécharger en PDF

La presse en ligne, soumise à un niveau de TVA normal de 19,6 %, pourrait bientôt jouir des mêmes privilèges que la presse écrite.

C’est ce que révèle un article des Échos. Le groupe de travail sur les aides à la presse, qui a été créé en janvier dernier, soumettra jeudi dans son rapport la proposition d’aligner la presse en ligne sur la presse écrite avec sa TVA super réduite de 2,1 %… Notons que Mediapart dispose déjà de cet avantage, qui n’est qu’une subvention déguisée, et ce, sans statut particulier.

« Jusqu’ici la France pensait devoir obtenir l’aval de la Commission européenne pour cette mesure. Selon le rapport, cela serait possible sans ce feu vert », précise l’article.

Rappelons que la France dispose de quatre taux de TVA : le taux normal à 19,6% pour la majorité des biens et des prestations de service. Le taux réduit à 7% pour les produits agricoles non transformés, le bois de chauffage, le transport des voyageurs, les travaux d’amélioration du logement, etc. Le taux réduit de 5,5% concernant les produits alimentaires de première nécessité, les équipements et services pour handicapés, la fourniture de repas dans les cantines scolaires, le gaz et l’électricité, les livres… Le taux particulier à 2,1% enfin, pour les médicaments remboursables par la sécurité sociale… et les publications de presse. Et ce, alors que l’information nuit à la santé mentale !

Crédit photo : Jerzy Müller via SXC (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook