Laurent Ruquier

Télécharger en PDF

Laurent Ruquier,
le gay passe-partout

« Après, que mon coming out ait pu aider d’autres gays, j’en suis ravi. C’est peut-être ma façon de militer ». Laurent Ruquier à Têtu: “Mon coming out, c’est ma façon de militer” (Têtu, 19/02/2010)

Laurent Ruquier est né le 24 février 1963 au Havre (Seine-Maritime). Tour à tour animateur, présentateur, humoriste, producteur et directeur de théâtre, Laurent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audiovisuel français (PAF). Faux impertinent, homosexuel revendiqué, homme de gauche et jouissant d’une image de joyeux saltimbanque, Laurent Ruquier dézingue avec ses équipes d’humoristes la majorité invisible et silencieuse : les catholiques, le pape, les blondes, les franchouillards…

À 48 ans, il s’est pacsé en 2012 avec le comédien Benoît Petitjean alors âgé de 30 ans, dont il partage la vie depuis 2002. Laurent Ruquier a fait la révélation de son homosexualité lors de l’un de ses spectacles qui tourna un peu partout en France. Il le fit à nouveau en direct le 12 janvier 1999, sur l’antenne de France-Inter. Christine Boutin son invitée, affirmant n’avoir rien contre les homosexuels et déjeunant parfois avec certains, Ruquier lui demanda: « Vous m’inviteriez à déjeuner chez vous, je suis homosexuel ?».

Formation

Titulaire d’un DEUG AES, Administration Économique et Sociale à l’Université du Havre ainsi qu’un DUT GEA, Gestion des Entreprises et des administrations en formation continue.

Parcours professionnel

Animateur radiophonique

  • France Inter (1991 – 1997) : Ferme la fenêtre pour les moustiques, Rien à cirer, Changement de direction.
  • Europe 1 (1999 – aujourd’hui) : une chronique le matin avec Julie, On va s’gêner, chronique humoristique à 7h55.

Animateur de télévision

1994 : Rien à cirer (France 2) ; 1995 : Les Niouzes (TF1) ; 2003 : Concours Eurovision de la chanson 2003 (France 3) avec Isabelle Mergault ; 2004 : Concours Eurovision de la chanson 2004 (France 3) avec Elsa Fayer ; 2005 : présélection française du Concours Eurovision de la chanson ; 2005 (France 3) avec Elsa Fayer ; 2006 : 36 en chansons (France 3) ; 2008 : Stars et comédie (France 2), Tous au théâtre (France 2) ; 2009 : Ruquier / Gregorio – Merci d’être venu! (France 2), Vos chanteurs préférés (France 2), On va s’gêner, les 10 ans (France 4), adaptation télévisuelle de son émission radiophonique

Émissions régulières

1999 – 2000 : Un an de plus (Canal +) ; 2000 – 2007 : On a tout essayé (France 2) ; 2005 – 2006 : Ça balance à Paris (Paris Première) ; 2005 – 2006 : Vos imitations préférées (France 2) ; 2007 – 2008 : On n’a pas tout dit (France 2) ; 2010 : On va s’gêner (France 4), adaptation télévisuelle de son émission radiophonique

Émissions toujours à l’antenne sur France 2

  • Depuis 2006 : On n’est pas couché (co-producteur)
  • Depuis 2009 : On a tout révisé (quatre numéros à ce jour)
  • Depuis 2010 : On n’demande qu’à en rire (co-producteur)

One-man-shows et théâtre :

De 1997 à 2000, il monte sur les planches avec deux spectacles réalisés par l’Inconnu Pascal Légitimus et produits par Juste pour rire : Enfin gentil et Encore gentil.

Auteur et/ou metteur en scène de différentes pièces :

  • 2003 : La presse est unanime
  • 2004 : Grosse chaleur , adaptation française de la comédie musicale Chicago
  • 2005-2006 : Si c’était à refaire, Landru
  • 2006 : reprise de Si c’était à refaire
  • 2008 : Open Bed, de David Serrano,
  • 2008-2009 : Je m’voyais déjà
  • 2011 : Parce que je la vole bien!

Direction de théâtre :

Le 28 juillet 2011, Laurent Ruquier acquiert 50 % des parts de la société de gestion du Théâtre Antoine situé dans le 10ème arrondissement de Paris. Il en devient le Directeur Général aux côtés de Jean-Marc Dumontet, Président Directeur Général et co-actionnaire à 50 %.

Production de spectacles :

Depuis 2005, Laurent Ruquier s’est lancé dans la production de spectacles : Marie Laforêt, Véronique Rivière, Pauline Ester, Michaël Gregorio, Gaspard Proust.

Parcours militant

Il effectue 21 mois de service militaire comme objecteur de conscience à la Direction régionale des Affaires culturelles. Il a soutenu Ségolène Royal lors des primaires socialistes pour l’élection présidentielle française de 2007.

Publications

  • 1994 : Rien à cirer, Calmann Levy.
  • 1995 : Le Tout Bon de Laurent Ruquier, Michel Lafon.
  • 1996 : Rien à cirer : les cinq ans, en collaboration avec Jean-François Remonté, Michel Lafon.
  • 1997 : Le Mois par moi. Le Débloque notes, volumes 1 et 2, Michel Lafon.
  • 1998 : Ravi de vous recevoir, Michel Lafon. / Gueules d’€uros, dessins de Gérard Éléouët, L’Archipel.
  • 1999 : Il faut savoir changer de certitudes, Plon.
  • 2000 : Je ne vais pas me gêner, Plon.
  • 2001 : Vu à la radio, Plon. / Gueules d’€uros, nouvelle édition, L’Archipel.
  • 2002 : Mon Best of, Plon. / C’est chronique, Plon.
  • 2003 : Chroniques insolentes, Hors collection.
  • 2004 : Ne nuit pas à la santé, Plon.
  • 2005 : On va s’gêner. Les meilleurs moments, Plon.
  • 2009 : Avant que t’oublies tout !, en collaboration avec Claude Sarraute, Plon.

Collaborations

Juin 2010 : Pose sur la photo anniversaire des 15 ans du magazine Têtu avec Martine Aubry, maire de Lille et première secrétaire du Parti Socialiste.

Laurent Ruquier annonce en août 2009 que l’ancien membre du gouvernement, Roger Karoutchi, allait rejoindre l’équipe de chroniqueurs de son émission «On va s’gêner» sur Europe 1. En janvier 2009, Roger Karoutchi, alors candidat aux primaires UMP pour les régionales en Ile-de-France, avait révélé son homosexualité dans son livre intitulé «Mes quatre vérités». C’était la première fois en France qu’un membre du gouvernement rendait publique son homosexualité.

2006 : Participe à une campagne pour lutter contre les discriminations à l’encontre des séropositifs « Seriez-vous prêt à tout essayer avec moi si j’étais séropositif ? ».

Ce qu’il gagne

-

Il l’a dit

« Si vous me demandez si j’avais envie d’inviter Marine Le Pen avant, non. Parce que je n’ai pas de raison. Après, non plus. Mais dans le cadre de la campagne électorale et dans le cadre de l’équité du temps de parole et des règles démocratiques, je n’ai aucun souci avec ça. » La Nouvelle Édition – Canal+, 10/02/2012

« Si DSK agresse une femme de ménage, c’est qu’il se croit invulnérable, c’est tout ! Il faut dire que ceux qui prétendent que ça ne ressemble pas à Dominique Strauss-Kahn nous mentent, puisqu’on le sait tous ! (…) Hélas ! ça m’a choqué, la seule – et Dieu sait que je ne partage pas ses opinions – la seule qui ait été sincère hier dans toutes les radios et les télés, c’est bien Marine Le Pen puisque personne dans le milieu journalistique parisien n’est surpris par ce qui est arrivé. On arrête pas de nous dire que c’est un séducteur, c’est choquant parce que ce n’est pas ça un séducteur !… Donc il faut que les types comme Le Guen et autres soutiens de DSK arrêtent de nous dire que cette histoire ne lui ressemble pas ». On va s’gêner – Europe 1, 17/05/2011

« Je veux avoir plaisir à les recevoir et ne souhaite pas livrer mon audience aux idées du Front national, qu’il soit représenté par Marine, Jean-Marie Le Pen ou Bruno Gollnisch. Je n’invite pas les gens qui font de mauvais films. Je ne prends pas non plus ceux qui encouragent les mauvais sentiments et sont un danger pour la cohésion nationale. C’est ma vision du service public. » « Boycott Marine Le Pen – Ardisson, Naulleau, Ruquier et Apathie se positionnent » - Le Point, 15 décembre 2010

« Elle vient de moi [l‘idée du départ d’Eric Zemmour et d’Eric Naulleau de l’émission « On n’est pas couché »], unilatéralement. Je veux apporter un souffle nouveau. Tous les ans, je me pose la question du renouvellement de mon émission. (…) J’ai plaisir à casser les habitudes. Soit je change l’animateur, soit je change les chroniqueurs. Je suis l’animateur… c’est moi qui reste ! (…) On ne m’a rien imposé, à aucun moment, affirme l’animateur. Ce n’est pas dans mon genre d’être sous influence. Ce n’est pas une décision politique venue d’ailleurs non plus, ce sont des conneries tout ça » « Ruquier explique pourquoi il a viré Zemmour et Naulleau » Source : www.programme-tv.net

« Bien sûr, sur le plateau, quand on traite des sujets liés à l’homosexualité, je ne suis pas complètement objectif mais j’essaie de le rester. C’est en affrontant les points de vue différents qu’on progresse. » « Laurent Ruquier, le people gay préféré des lecteurs » – Têtu, décembre 2006

« L’occasion ne s’est jamais présentée. Après je ne vais pas mentir: j’ai toujours trouvé Steevy plutôt mignon. Je crois qu’au moment où lui aurait été plutôt enclin à le faire, je n’étais pas disponible (…) Puis quand j’ai été libre, ça faisait plusieurs années qu’on travaillait ensemble et lui ne se voyait pas coucher avec son patron.» Ibid.

Sa nébuleuse

Il soutient financièrement durant son incarcération et à sa sortie de prison, Patrick Font (qui fut, durant vingt ans, le partenaire de scène de Philippe Val, aujourd’hui directeur de Charlie Hebdo), détenu pendant quatre ans à Chambéry puis à Saint-Quentin, pour des actes pédophiles répétés à l’école «alternative» Marie-Pantalon, en Haute-Savoie. Source : sitehermaphrodite.free.fr

Ils ont dit

« Un jour, Ruquier a voulu que je tourne un sketche sur le voile islamique dans lequel, déguisée en bonne sœur, je devais proposer aux passants des sex toys. Mon entendement naturel aurait dû me pousser à ne pas refuser un salaire mensuel de dix-mille euros. J’ai refusé. À la télé, si vous refusez, on vous aménage un toboggan pour les oubliettes. Je leur ai dit : Demanderiez vous à Jean-François Derec de se déguiser en rabbin et de proposer des sex toys aux passants, même pour rigoler ? Vous porteriez atteinte à sa dignité de Juif. Eh ! bien, vous portez atteinte à ma dignité de Catholique. Il était huit heures du matin. Je grimpai chez Basile qui avait juste commencé sa nuit : “ Chéri, chéri ! J’ai fait la connerie de ma vie. Je vais être virée !” “Ma chérie ! Tu as bien fait. Maintenant, laisse-moi dormir.” Je n’irai donc pas chez Ruquier pour dire le contraire de ce que je suis. » Frigide Barjot, « Pour une Pentecôte médiatique des cathos ! »

« Dans son excellente émission politico-culturelle On n’est pas couché, diffusée le samedi soir sur France 2, Laurent Ruquier a méchamment ironisé sur la Corse, comme il lui est arrivé de le faire à plusieurs reprises par le passé en surfant sur les clichés . . .» Poursuivant : “En Corse, il y a des élus élus, des élus battus et des élus abattus”. Et concluant sur les effets de la crise dans l’île : “On est passé des préfets aux maires. Pour les suppressions de postes sur l’île de Beauté on ne fait pas mieux”. « Le dérapage contrôlé de Laurent Ruquier » – Corse Matin, 30/03/2011

Photo : Laurent Ruquier dans les studios de Europe 1 en septembre 2000. Crédit Jérôme Bon (Wikimédia)