Accueil | Actualités | Médias | Zemmour : RTL « fermement mise en garde » par le CSA
Pub­lié le 16 juin 2014 | Éti­quettes : , ,

Zemmour : RTL « fermement mise en garde » par le CSA

Suite à la chronique d'Éric Zemmour du 6 mai 2014, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a adressé une mise en garde à RTL.

Le chroniqueur, qui intervient deux fois par semaine sur les ondes, avait tenu des propos qui avaient choqué l'antiracisme institutionnel. « Les grandes invasions d'après la chute de Rome sont désormais remplacées par les bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d'Africains qui dévalisent, violentent ou dépouillent », avait-il notamment affirmé.

De quoi agiter la sphère politico-médiatique et voir fuser toutes les accusations en racisme et en xénophobie. Le Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) avait même demandé à RTL de licencier son éditorialiste.

Vendredi dernier, dans un communiqué, le CSA a ainsi mis « fermement en garde » la station de la rue Bayard, considérant « que les propos tenus lors de cette chronique constituaient un manquement caractérisé à ses obligations déontologiques, dès lors qu'ils sont de nature à encourager des comportements discriminatoires vis-à-vis des populations expressément désignées, et de pouvoir inciter à la haine ou à la violence à l'encontre de celles-ci. »

« La chronique ayant été communiquée préalablement par son auteur aux responsables de la station, (le CSA) a estimé que celle-ci avait manqué, en permettant la diffusion de ces propos, à l'obligation de maîtrise de l'antenne », a par ailleurs estimé le Conseil.


En matière de délinquance, notre État fait... par rtl-fr

Voir notre portrait d'Éric Zemmour, une certaine idée du journalisme à la française

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This