Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Vivendi : peine réduite à dix mois avec sursis pour Messier
Publié le 

19 mai 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Vivendi : peine réduite à dix mois avec sursis pour Messier

Vivendi : peine réduite à dix mois avec sursis pour Messier

Poursuivi pour sa communication à la tête de Vivendi Universal et pour les conditions de son départ en 2002, Jean-Marie Messier vient de voir sa peine adoucie par la Cour d’appel de Paris.

En pre­mière instance, l’ancien patron de Viven­di avait en effet été con­damné à trois ans de prison avec sur­sis et 150 000 euros d’amende, peine que la Cour d’appel a ramenée à dix mois avec sur­sis. Jean-Marie Messier a été recon­nu coupable d’abus de biens soci­aux lié aux con­di­tions d’attribution de son indem­nité de départ de 18,5 mil­lions d’euros, cette indem­nité ayant été assim­ilée à un abus de bien social. La Cour a cepen­dant écarté le chef d’accusation de dif­fu­sion d’informations fauss­es et trompeuses liée à la com­mu­ni­ca­tion de Jean-Marie Messier lorsqu’il était à la tête du groupe Viven­di Uni­ver­sal.

L’avocat de M. messier, maître Fran­cis Szpin­er, a esti­mait qu’il s’agissait d’une « grande vic­toire » tout en indi­quant que son client allait se pour­voir en cas­sa­tion. « Cette déci­sion met fin à la légende selon laque­lle Viven­di Uni­ver­sal aurait été mal géré », estime maître Szpin­er.

L’ancien directeur financier de Viven­di Uni­ver­sal, Guil­laume Han­nezo, a égale­ment vu sa peine réduite en appel. Recon­nu coupable de délit d’initiés, il a été con­damné à 850 000 euros d’amende, dont la moitié avec sur­sis, con­tre 15 mois d’emprisonnement avec sur­sis et 850 000 euros d’amende sans sur­sis en pre­mière instance. Il a indiqué sa volon­té de se pour­voir en cas­sa­tion lui aus­si.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Emmanuel Goldstein

PORTRAIT — Il n’est ni jour­nal­iste, ni directeur de jour­nal, ni même mag­nat de la presse et pour­tant il exerce une influ­ence con­sid­érable sur les médias, directe et indi­recte. Por­trait d’un homme de réseau.

Audrey Crespo-Mara

PORTRAIT — Aupar­a­vant jour­nal­iste de sec­onde main, Audrey Cre­spo-Mara est dev­enue pro­gres­sive­ment, par la force des choses, une « femme de », celle de Thier­ry Ardis­son, avant de touch­er le grand pub­lic en devenant le jok­er de Claire Chaz­al aux jour­naux du week-end sur TF1.

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision