Accueil | Actualités | Médias | Tout le gratin politique au pot de départ d’une journaliste AFP
Pub­lié le 7 avril 2014 | Éti­quettes :

Tout le gratin politique au pot de départ d’une journaliste AFP

Le mélange des genres dans toute sa splendeur… Jeudi soir, la chef du service politique de l'Agence France Presse (AFP) organisait un pot de départ avec des invités peu banals...

Tout le gratin politique a en effet défilé dans les locaux de l'AFP pour saluer le départ de Sylvie Maligorne. S'y sont croisés Manuel Valls (PS), nouveau premier ministre, Valérie Pécresse (UMP), Michel Sapin (PS), ministre des finances, Jean-Luc Mélenchon (FDG), Christian Jacob, chef de file des députés UMP à l'Assemblée, Jean-Vincent Placé (EELV), Pierre Laurent (FDG)... jusqu'au président de la République, François Hollande !

Sur les réseaux sociaux, les réactions ne se sont pas faites attendre. « Cette collusion d'un président de la République avec l'organe source de toutes les infos en dit + long que tout », écrit un internaute. « Je suis le seul journaliste à halluciner que Valls aille au pot de départ de la chef du service politique de l'afp ? », ajoute Daic Audouit, journaliste politique à France 3 IDF.

Quand on sait que 90 % des informations de la presse française émanent de l'AFP, le fait que de grandes figures de toute la classe politique se rendent au pot de départ d'une journaliste de l'agence, qui plus est la chef du service politique, en dit en effet bien plus que tous les discours sur la collusion entre le monde journalistique et politique.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This