Accueil | Actualités | Médias | Thierry Mariani n’assume pas ses propos et s’en prend aux journalistes
Pub­lié le 17 juillet 2014 | Éti­quettes :

Thierry Mariani n’assume pas ses propos et s’en prend aux journalistes

Si les journalistes sont souvent la cible de critiques et d’attaques en tout genre, et souvent à raison, ils peuvent également être la cible idéale des politiques n'assumant pas leurs propos.

Interrogé à la sortie de l'Assemblée nationale à propos des débordements antisémites ayant suivi les manifestations pro-palestiennes de ce week-end, le député UMP des Français de l'étranger Thierry Mariani a estimé qu'on avait « de plus en plus de tensions intercommautaires, et le dire ce n'est pas forcément être au Front national ». Et de poursuivre : « On a de plus en plus de problèmes avec une communauté qui est issue d'une religion qui, par moments, pose des problèmes d'intégration. À partir de là, je n'ai pas de solutions. »

Afin de pousser le député à aller au bout de sa pensée, restée très superficielle et politiquement correcte, un journaliste le relance : « Pour vous certains musulmans posent problème, si j'ai bien compris ? » Et Thierry Mariani de s'emporter : « J'ai pas du tout dit' ça. Vous êtes de mauvaise foi, monsieur (...) Les journalistes, parfois, je ne vous supporte plus. Parce que je n'ai pas du tout dit ça (...) Reprenez ma phrase. »

« Vous avez dit: ‘Certaines personnes avec une certaine religion posent des problèmes'. Quelle religion ? », rappelle le journaliste avant que Mariani ne mette fin à la discussion en ces termes : « Je vous l'ai dit, monsieur. Vous m'emmerdez ! »

Une manière pour le député de ne pas avoir à assumer des propos pourtant prononcés du bout des lèvres et avec toutes les pudeurs de la profession ?

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.