Accueil | Actualités | Médias | Têtu indigné : « Mister Gay » vote FN !
Pub­lié le 9 juin 2014 | Éti­quettes :

Têtu indigné : « Mister Gay » vote FN !

Chaque mois, le magazine gay Têtu organise des votes en ligne pour élire le « Mister Gay » de l'année. Mais pour le mois de mai, le plan ne s'est pas vraiment déroulé comme prévu...

Plébiscité par les internautes lors de ce vote, le mannequin Matthieu Chartraire a, dès le 4 juin, publié sur son compte Facebook une vidéo, où une fille blanche est agressée par un jeune homme noir, avec ce commentaire : « Voilà pourquoi je voterai FN ! »

Une publication qui a suscité de vives réactions de la part de ses amis et fans, certains l'accusant de racisme. Mais l'intéressé, assumant sa position, a développé son propos dans les commentaires : « Ce sont à coup sûr ces mêmes gens qui n'ont pas de travail, qui n'en cherchent pas, qui se plaignent qu'il n'y en a pas, qui attendent que ça leur tombe tout cru ! Ce sont à coup sur ces mêmes gens qui ont giflé leur prof à l'école, qui ce sont fait renvoyés de leur lycée ou qui n'y sont plus allé d'eux-mêmes ! A coup sur, ce sont ces mêmes gens qui viennent vous pourrir votre manif à Paris, qui brûlent les voitures, qui volent vos téléphones dans le Métro, qui vous défonce la gueule à votre sortie de boite de nuit. »

Devant certaines personnes qui faisaient le lien avec son titre de Mister Gay, celui-ci a répondu : « C'est pas parce que tu es Mister Gay que tu représentes le Magazine dont les lecteurs t'ont élu et que tu représentes toute la communauté homosexuelle (...) Je suis humain et j'ai mes propres convictions. » Et de poursuivre : « Voter FN n'est pas forcément mettre tous les noirs et les rebeux dehors. (...) Mais durcir les lois contres les actes de délinquance, cesser de tout donner à ceux qui ne font rien ! »

Une sortie qui n'a pas plu au magazine homosexuel qui a déclaré, sur son compte Twitter : « Chers lecteurs. Vous êtes nombreux à nous rapporter les propos choquants tenus par Matthieu, Mr Gay Mai, ce matin sur sa page Facebook. La lutte contre l'homophobie est inséparable des luttes contre les autres formes de discrimination. » On peut donc établir que, pour Têtu, voter comme l'ont fait 25 % des électeurs aux dernières élections européennes est « choquant » et « raciste ». Pire, Têtu a condamné « avec force les déclarations et divers commentaires racistes ou encourageant le racisme tenus par cette personne »...

Yannick Barbe, directeur de la rédaction de Têtu, a par la suite estimé à propos de Matthieu Chartraire que voter FN était « son droit le plus strict, même si ce sont des idées qu'on ne partage évidemment pas », avant de rappeler « qu'il s'agit d'un concours de beauté, les lecteurs l'ont choisi sur ce seul critère ! Il ne représente que lui-même et bien sûr pas la communauté gay ! »

Et pour l'élection finale de décembre, pas question de le mettre hors concours. « On crierait à la censure et ce serait le meilleur moyen de le victimiser. Ce sera à nos lecteurs de s'en souvenir au moment du vote final », a conclu, un rien perfide, M. Barbe.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This