L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Témoignage Chrétien paralysé par une grave crise interne

24 janvier 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Témoignage Chrétien paralysé par une grave crise interne

Témoignage Chrétien paralysé par une grave crise interne

24 janvier 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Rien ne va plus à Témoignage Chrétien. L’hebdomadaire a changé de rédacteur en chef en octobre 2014 mais ce dernier, Jean-Michel Dumay, n’est pas resté longtemps en place : le 22 décembre, il a été licencié par le PDG et directeur de publication Bernard Stéphan.

Par ailleurs, Philippe Clanché, le doyen de la rédac­tion, spé­cial­iste des ques­tions religieuses, a été mis à pied le 10 jan­vi­er. Quant au poste de jour­nal­iste poli­tique, il est vacant depuis neuf mois. Il ne reste au final plus que deux jour­nal­istes en CDI sur cinq en fonc­tion, et ils sont en colère.

Les caus­es ? La main­mise de l’av­o­cat Jean-Pierre Mignard, un proche de François Hol­lande, sur la rédac­tion tout d’abord. L’impossibilité pour la rédac­tion, depuis le 26 décem­bre dernier, d’ac­céder au site www.temoignagechretien.fr pour le met­tre à jour, ensuite. Enfin, le 15 jan­vi­er, une let­tre heb­do­madaire de TC a été pub­liée, après avoir été réal­isée par des per­son­nes extérieures à l’en­tre­prise, dont des bénév­oles. Celle-ci doit être accom­pa­g­née d’un sup­plé­ment (payant) men­su­el de 100 pages.

Selon la direc­tion, Jean-Michel Dumay a pris fait et cause pour une fronde bien plus anci­enne. Il aurait remis en cause tant la codi­rec­tion du jour­nal que le comité édi­to­r­i­al com­posé de bénév­oles. Les fron­deurs, qui se sont réfugiés sur une page Face­book au suc­cès très mod­este mal­gré la pub­lic­ité qu’ont fait de leur mou­ve­ment la CGT, la CFDT, Téléra­ma et La Croix, accusent la direc­tion d’en­traver leur droit de grève et de faire plonger le jour­nal dans l’abîme.

Quoi qu’il en soit, depuis le 2 décem­bre aucune réu­nion n’a été organ­isée avec les jour­nal­istes fron­deurs au sujet des sup­plé­ments men­su­els, et depuis le 6 jan­vi­er la direc­tion ne com­mu­nique plus avec eux au sujet des let­tres men­su­elles ! La sit­u­a­tion n’est donc pas prête de s’amélior­er. Le 20 jan­vi­er Philippe Clanché a été con­vo­qué à un entre­tien préal­able au licen­ciement. Direc­tion comme fron­deurs sont d’ac­cord sur au moins une chose : le dia­logue est pour lors impossible.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés