Accueil | Actualités | Médias | Surveillance des réseaux sociaux, le fisc s’y met aussi
Pub­lié le 31 décembre 2018 | Éti­quettes : , ,

Surveillance des réseaux sociaux, le fisc s’y met aussi

Première diffusion le 19/11/2018 - L’Observatoire du journalisme (Ojim) se met au régime de Noël jusqu’au 5 janvier 2019. Pendant cette période nous avons sélectionné pour les 26 articles de la rentrée qui nous ont semblé les plus pertinents. Bonne lecture, n’oubliez pas le petit cochon de l’Ojim pour nous soutenir et bonnes fêtes à tous. Claude Chollet, Président

Nous mettons régulièrement en garde nos lecteurs sur le manque de confidentialité des réseaux sociaux. Non seulement les Mark Zuckerberg et autres se font dérober régulièrement des données, mais les utilisateurs diffusent eux-mêmes spontanément des informations qu’ils feraient mieux de garder pour eux. Le fisc commence à s’y intéresser. Voici comment.

Gérard Darmanin l’ingénieux

Gérard Darmanin, maire de Tourcoing, ex membre de LR rallié à La République en marche, est ministre de l’Action et des comptes publics dans le gouvernement Edouard Philippe depuis le mois de mai 2017. Dans l’émission Capital (M6) diffusée le dimanche 11 novembre (étrange collision des anniversaires mémoriels), il annonce une expérimentation sur les réseaux sociaux :

"Nous allons pouvoir mettre les réseaux sociaux dans une grande base de données. Il y aura la permissivité de constater que si vous vous faites prendre en photo, de nombreuses fois, avec une voiture de luxe alors que vous n'avez pas les moyens de le faire, peut-être que votre cousin ou votre copine l'a prêtée, ou peut-être pas"

Accord de la CNIL et sans doute de Facebook

Il précise que les comptes personnels publics seront l’objet de l’expérimentation. La CNIL aurait donné son accord. Celui de Facebook sera facile à obtenir puisque le Président Macron a annoncé le lundi 12 novembre 2018 à l’occasion de la grand messe « Internet of Trust » tenue à l’UNESCO la naissance d’un « groupe de travail » avec le réseau américain pour « combattre les messages de haine ». Ceci devrait favoriser cela.

La mesure devrait être mise en place début 2019. Ceux qui se photographient sur leur bateau (ou celui de leur voisin), leur voiture de luxe, à côté de leur cheval de course, de leur château, de leur chalet à Megève (chacun peut compléter la liste), de leur riad à Marrakech etc sont prévenus. Mark et Gérard, main dans la main, vous observent avec gourmandise.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.