Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Surveillance des réseaux sociaux, le fisc s’y met aussi

31 décembre 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Surveillance des réseaux sociaux, le fisc s’y met aussi

Surveillance des réseaux sociaux, le fisc s’y met aussi

Pre­mière dif­fu­sion le 19/11/2018 — L’Observatoire du jour­nal­isme (Ojim) se met au régime de Noël jusqu’au 5 jan­vi­er 2019. Pen­dant cette péri­ode nous avons sélec­tion­né pour les 26 arti­cles de la ren­trée qui nous ont sem­blé les plus per­ti­nents. Bonne lec­ture, n’oubliez pas le petit cochon de l’Ojim pour nous soutenir et bonnes fêtes à tous. Claude Chol­let, Président

Nous mettons régulièrement en garde nos lecteurs sur le manque de confidentialité des réseaux sociaux. Non seulement les Mark Zuckerberg et autres se font dérober régulièrement des données, mais les utilisateurs diffusent eux-mêmes spontanément des informations qu’ils feraient mieux de garder pour eux. Le fisc commence à s’y intéresser. Voici comment.

Gérard Darmanin l’ingénieux

Gérard Dar­manin, maire de Tour­co­ing, ex mem­bre de LR ral­lié à La République en marche, est min­istre de l’Action et des comptes publics dans le gou­verne­ment Edouard Philippe depuis le mois de mai 2017. Dans l’émission Cap­i­tal (M6) dif­fusée le dimanche 11 novem­bre (étrange col­li­sion des anniver­saires mémoriels), il annonce une expéri­men­ta­tion sur les réseaux sociaux :

Nous allons pou­voir met­tre les réseaux soci­aux dans une grande base de don­nées. Il y aura la per­mis­siv­ité de con­stater que si vous vous faites pren­dre en pho­to, de nom­breuses fois, avec une voiture de luxe alors que vous n’avez pas les moyens de le faire, peut-être que votre cousin ou votre copine l’a prêtée, ou peut-être pas”

Accord de la CNIL et sans doute de Facebook

Il pré­cise que les comptes per­son­nels publics seront l’objet de l’expérimentation. La CNIL aurait don­né son accord. Celui de Face­book sera facile à obtenir puisque le Prési­dent Macron a annon­cé le lun­di 12 novem­bre 2018 à l’occasion de la grand messe « Inter­net of Trust » tenue à l’UNESCO la nais­sance d’un « groupe de tra­vail » avec le réseau améri­cain pour « com­bat­tre les mes­sages de haine ». Ceci devrait favoris­er cela.

La mesure devrait être mise en place début 2019. Ceux qui se pho­togra­phient sur leur bateau (ou celui de leur voisin), leur voiture de luxe, à côté de leur cheval de course, de leur château, de leur chalet à Megève (cha­cun peut com­pléter la liste), de leur riad à Mar­rakech etc sont prévenus. Mark et Gérard, main dans la main, vous obser­vent avec gourmandise.

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.