Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Des journalistes appellent à « saboter » une manifestation

29 décembre 2012

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Des journalistes appellent à « saboter » une manifestation

Des journalistes appellent à « saboter » une manifestation

Alors qu’une grande manifestation contre le « mariage pour tous » est prévue le 13 janvier prochain, des « journalistes » (peut-on les appeler ainsi ?) appellent sur Twitter à « saboter » et à « pourrir » la « sale manif ».

Agnès Léglise, dont le nom de famille n’est vis­i­ble­ment pas prédes­tiné, a lancé le 27 décem­bre la pre­mière attaque en divul­guant sur son compte le mail interne (des­tiné au recrute­ment de bénév­oles) des organ­isa­teurs de la « manif pour tous ». Pub­liant une cap­ture d’écran du mail qu’elle a acci­den­telle­ment reçu, la chroniqueuse d’Europe 1 se tar­gue d’un com­men­taire cinglant : « la sale manif anti-mariage homo du 13 jan­vi­er cherche des bénévoles…notez le “ne pas dif­fuser sur twit­ter”. » Et cette dernière de renchérir en pub­liant cette fois le for­mu­laire d’inscription en appelant ses abon­nés à « pour­rir leur truc ».

Engagée par la suite dans un vif débat avec les opposants au mariage gay, cette dernière a ten­té de jus­ti­fi­er son geste. « Je ne suis pas jour­nal­iste mais chroniqueuse. sans carte de presse mais avec opin­ions donc » a‑t-elle pré­cisé avant d’ajouter, avec une hypocrisie toute per­son­nelle : « je n’ai pas appelé à pour­rir la manif mais juste leur site de recrute­ment en ligne. » Inter­pel­lée par l’abbé Gros­jean, qui lui reprochait son manque de déon­tolo­gie jour­nal­is­tique, Agnès Léglise lui a rétorqué, avec un par­ti pris inquié­tant : « on a voté aus­si pour ça le 6 mai alors vos man­i­fs, on s’en moque, vous ne faites peur à per­son­ne et vous n’y chan­g­erez rien. »

Un peu plus tard, cette dernière sera suiv­ie par un appren­ti jour­nal­iste, Tris­tan Quin­ault Maupoil (ex-Figaro, ex-LCP et aujourd’hui « rédac­teur en chef » de la radio Fréquence ESJ), qui prévien­dra ses abon­nés, en leur com­mu­ni­quant le même for­mu­laire d’inscription interne : « Coucou Twit­ter : si tu veux sabot­er la manif anti mariage du 13 jan­vi­er, c’est par ici. »

Rap­pelons que la divul­ga­tion de cor­re­spon­dances internes est punie par l’arti­cle 226–45 du Code Pénal : « Le fait, com­mis de mau­vaise foi, d’ou­vrir, de sup­primer, de retarder ou de détourn­er des cor­re­spon­dances arrivées ou non à des­ti­na­tion et adressées à des tiers, ou d’en pren­dre fraud­uleuse­ment con­nais­sance, est puni d’un an d’emprisonnement et de 45000 euros d’a­mende. Est puni des mêmes peines le fait, com­mis de mau­vaise foi, d’in­ter­cepter, de détourn­er, d’u­tilis­er ou de divulguer des cor­re­spon­dances émis­es, trans­mis­es ou reçues par la voie élec­tron­ique ou de procéder à l’in­stal­la­tion d’ap­pareils conçus pour réalis­er de telles inter­cep­tions. »

Crédit pho­to : Cap­ture d’écran via Twit­ter

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.