Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
<span class="dquo">«</span> Secrets d’Histoire » célèbre trop les rois selon le sans-culotte Mélenchon

31 mai 2015

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | « Secrets d’Histoire » célèbre trop les rois selon le sans-culotte Mélenchon

« Secrets d’Histoire » célèbre trop les rois selon le sans-culotte Mélenchon

31 mai 2015

Temps de lecture : 3 minutes

Après s’en être pris au Métronome de Lorant Deutsch ainsi qu’au jeu Assassin’s Creed Unity, le Front de Gauche ressort sa guillotine médiatique.

« Secret d'Histoire » présentée par Stéphane Bern

« Secret d’His­toire » présen­tée par Stéphane Bern

Cette fois, c’est l’émis­sion « Secret d’His­toire » présen­tée par Stéphane Bern sur France 2 qui s’est attirée les foudres révo­lu­tion­naires des héri­tiers de Robe­spierre. Dans une let­tre adressée à la nou­velle prési­dente de France Télévi­sions, Del­phine Ernotte (pas encore en fonc­tion), Alex­is Cor­bière et Jean-Luc Mélen­chon ont tenu à l’« alert­er » sur les con­tenus de l’émission.

Prenant acte du suc­cès de celle-ci, et lui recon­nais­sant une grande qual­ité de pro­duc­tion, les deux hommes com­men­cent leur plaidoirie en regret­tant le por­trait qui a été dressé, le mar­di 19 mai, du roi Louis XVI, volon­taire­ment rebap­tisé « Louis Capet » comme au bon vieux temps du tri­bunal révolutionnaire.

Dénonçant « les con­tenus idéologiques de ces émis­sions et le choix très ori­en­té des sujets », le Front de Gauche con­state que, « depuis 2008, France 2 a dif­fusé 88 épisodes dif­férents de “Secrets d’Histoire”. Sur ces 88 opus, plus de 60% sont con­sacrés exclu­sive­ment à des monar­ques et leurs favorites. Sur les moins de 40 % restant, dont l’essentiel est con­sacré à des artistes (écrivains et pein­tres), ou des per­son­nages folk­loriques et très sec­ondaires de l’histoire uni­verselle (…) seule­ment 5 émis­sions, soit 6% (!) de la total­ité, ont été con­sacré à des per­son­nal­ités ou des lieux liés à la République. »

Diantre ! La République ne serait donc qu’une petite par­tie, récente de sur­croit, de l’his­toire de France ? Cor­bière et Mélen­chon sem­blent en tout cas le décou­vrir, avec d’au­tant plus d’ai­greur que, comme ils l’ont rap­pelé eux-mêmes, l’émis­sion de Stéphane Bern, aus­si cen­trée sur l’An­cien Régime soit-elle, attire 3 à 4 mil­lions de téléspec­ta­teurs à chaque ren­dez-vous. Réflexe vic­ti­maire oblige, le com­mu­niqué rap­pelle égale­ment que seul un tiers des émis­sions est con­sacré à des femmes, « qui ne sont sou­vent présen­tées qu’à titre de “femme de…” ou “favorite d’untel” », et regrette qu’au­cun des per­son­nages prin­ci­paux ne soit de couleur. Y aurait-il un roi de France noir de peau que Stéphane Bern occul­terait ? Et de pour­suiv­re en regret­tant que l’on con­sacre deux épisodes à Jésus, quelques autres à des sujets religieux, et aucun aux philosophes des Lumières, aux « fig­ures du com­bat pour l’émancipation laïque », ou encore à la « grande famille intel­lectuelle du social­isme et com­mu­nisme, qui a tant mar­qué l’histoire de France »... « D’une façon déséquili­brée, chaque épisode val­orise de façon qua­si sys­té­ma­tique et out­ran­cière des rois et reines, et même la prin­ci­pauté d’opérette et par­adis fis­cal de Mona­co, au détri­ment de tous ceux qui ont lut­té pour l’égalité et la jus­tice », esti­ment-ils avant d’ex­iger que la prési­dence de France Télévi­sions « fasse un rap­pel à l’ordre aux pro­duc­teurs et con­cep­teurs de ces émis­sions ». Et de con­clure que « finale­ment, “Secret d’histoire” tient plus de la basilique Saint Denis que du Pan­théon ». Dans un com­mu­niqué, France 2 s’est défendu de ces accu­sa­tions venues tout droit de la fin du XVIIIème siè­cle en rap­pelant que hormis « Secret d’His­toire », la chaîne pro­po­sait « régulière­ment en pre­mière par­tie de soirée des grands doc­u­men­taires événe­men­tiels » ou encore des fic­tions con­sacrés à des sujets plus « république­ment cor­rects ». En résumé, non con­tents que la République règne sans partage depuis 1870, il faudrait désor­mais, pour MM. Cor­bière et Mélen­chon, qu’elle oublie totale­ment les siè­cles d’His­toire qui l’ont précédée. En agis­sant de la sorte, les deux hommes se com­por­tent, comme ils l’ont fait avec Lorant Deutsch, en véri­ta­bles petits com­mis­saires poli­tiques épu­ra­teurs de l’His­toire, don­nant ain­si rai­son à la for­mule tris­te­ment célèbre de Saint-Just : « Ce qui con­stitue la République, c’est la destruc­tion totale de ce qui lui est opposé. »

Dessin : © Mila­dy de Win­ter, pour l’Ojim

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés