Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Russiagate, la méga fake news dont personne ne répond

21 décembre 2021

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Russiagate, la méga fake news dont personne ne répond

Russiagate, la méga fake news dont personne ne répond

21 décembre 2021

Souvenez-vous du pseudo « Russiagate » qui a paralysé l’administration Trump pendant  plus de trois ans. Quatre ans plus tard il ne reste rien des accusations contre Trump. Accusations qui ont valu à deux journalistes du Washington Post un prix Pulitzer… Nous empruntons à notre excellent confrère d’Antipresse, l’article qui suit.

Vos médias de grand chemin ne l’ont pas vrai­ment clairon­né: Don­ald Trump est totale­ment inno­cen­té dans l’affaire Rus­si­a­Gate. Pour mémoire, l’appareil médi­a­tique occi­den­tal soute­nait que le rouquin était un agent de Pou­tine en rai­son des vidéos de lui que le Krem­lin, soi-dis­ant, déte­nait, et où on pou­vait le voir avec des pros­ti­tuées à Moscou dans les années 1980. Or voici que :

1) Igor Danchenko, la source de cette infox, a été arrêté et a avoué avoir men­ti, et ce sur demande d’Hillary Clin­ton. L’accusation clef qui a peut-être coûté à Trump sa réélec­tion était entière­ment bidon !

2) Tom Ham­burg­er et Ros­alind Hel­der­man, les deux auteurs de l’article sur le « rap­port Steele » qui « démon­trait » l’appartenance de Trump aux ser­vices Russ­es, avaient immé­di­ate­ment reçu un prix Pulitzer pour leurs reportages « courageux et sans con­ces­sion » sur le Rus­si­a­Gate, avec les salu­ta­tions admi­ra­tives de l’ensemble de notre presse. Le Wash­ing­ton Post qui les a pub­liés s’est con­tenté de « rétracter des morceaux » de l’enquête Steele. Du « jour­nal­isme de référence » bidon et irrépenti !

3) En France, vingt jours après ce Pearl Har­bor du jour­nal­isme, ni les vérifi­ca­teurs de Libéra­tion, ni les décodeurs du Monde, ni l’Observatoire du con­spir­a­tionnisme, ni l’émission heb­do­madaire « Anti­dote » sur France Inter n’ont com­men­té la démon­stra­tion de leur pro­pre com­plo­tisme, pire, ils con­tin­u­ent à estampiller de fake news tous les posts, auteurs, jour­nal­istes, reportages et arti­cles qui ont dénon­cé le men­songe. Ce sont les gar­di­ens de l’info-bidon!

Voir aus­si : Rudy Reich­stadt, portrait 

4) Aucun des jour­nal­istes ne per­dra son prix Pulitzer obtenu pour un men­songe, aucun des « décodeurs », « vérifi­ca­teurs », « obser­va­toires » de la pen­sée unique « anti fake news » ne sera pour­suivi pour diffama­tion ni son autorité remise en ques­tion, et finale­ment aucun politi­cien ou enquê­teur (et il y en a des cen­taines) impliqués dans ce com­plot ne sera pour­suivi et encore moins con­damné. Société bidon !

5) Toute honte bue, aucun jour­nal des pays de l’OTAN ne pub­liera de démen­ti sur ses pro­pres men­songes qu’il a dif­fusés pen­dant qua­tre ans et l’histoire de nos pays retien­dra des racon­tars en occul­tant la vérité. A part le bidon, que reste-t-il?

Source : l’Antipresse du 18/12/2021

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés