L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Russiagate, la méga fake news dont personne ne répond

21 décembre 2021

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Russiagate, la méga fake news dont personne ne répond

Russiagate, la méga fake news dont personne ne répond

21 décembre 2021

Temps de lecture : 2 minutes

Souvenez-vous du pseudo « Russiagate » qui a paralysé l’administration Trump pendant  plus de trois ans. Quatre ans plus tard il ne reste rien des accusations contre Trump. Accusations qui ont valu à deux journalistes du Washington Post un prix Pulitzer… Nous empruntons à notre excellent confrère d’Antipresse, l’article qui suit.

Vos médias de grand chemin ne l’ont pas vrai­ment clairon­né: Don­ald Trump est totale­ment inno­cen­té dans l’affaire Rus­si­a­Gate. Pour mémoire, l’appareil médi­a­tique occi­den­tal soute­nait que le rouquin était un agent de Pou­tine en rai­son des vidéos de lui que le Krem­lin, soi-dis­ant, déte­nait, et où on pou­vait le voir avec des pros­ti­tuées à Moscou dans les années 1980. Or voici que :

1) Igor Danchenko, la source de cette infox, a été arrêté et a avoué avoir men­ti, et ce sur demande d’Hillary Clin­ton. L’accusation clef qui a peut-être coûté à Trump sa réélec­tion était entière­ment bidon !

2) Tom Ham­burg­er et Ros­alind Hel­der­man, les deux auteurs de l’article sur le « rap­port Steele » qui « démon­trait » l’appartenance de Trump aux ser­vices Russ­es, avaient immé­di­ate­ment reçu un prix Pulitzer pour leurs reportages « courageux et sans con­ces­sion » sur le Rus­si­a­Gate, avec les salu­ta­tions admi­ra­tives de l’ensemble de notre presse. Le Wash­ing­ton Post qui les a pub­liés s’est con­tenté de « rétracter des morceaux » de l’enquête Steele. Du « jour­nal­isme de référence » bidon et irrépenti !

3) En France, vingt jours après ce Pearl Har­bor du jour­nal­isme, ni les vérifi­ca­teurs de Libéra­tion, ni les décodeurs du Monde, ni l’Observatoire du con­spir­a­tionnisme, ni l’émission heb­do­madaire « Anti­dote » sur France Inter n’ont com­men­té la démon­stra­tion de leur pro­pre com­plo­tisme, pire, ils con­tin­u­ent à estampiller de fake news tous les posts, auteurs, jour­nal­istes, reportages et arti­cles qui ont dénon­cé le men­songe. Ce sont les gar­di­ens de l’info-bidon!

Voir aus­si : Rudy Reich­stadt, portrait 

4) Aucun des jour­nal­istes ne per­dra son prix Pulitzer obtenu pour un men­songe, aucun des « décodeurs », « vérifi­ca­teurs », « obser­va­toires » de la pen­sée unique « anti fake news » ne sera pour­suivi pour diffama­tion ni son autorité remise en ques­tion, et finale­ment aucun politi­cien ou enquê­teur (et il y en a des cen­taines) impliqués dans ce com­plot ne sera pour­suivi et encore moins con­damné. Société bidon !

5) Toute honte bue, aucun jour­nal des pays de l’OTAN ne pub­liera de démen­ti sur ses pro­pres men­songes qu’il a dif­fusés pen­dant qua­tre ans et l’histoire de nos pays retien­dra des racon­tars en occul­tant la vérité. A part le bidon, que reste-t-il?

Source : l’Antipresse du 18/12/2021

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés