Accueil | Actualités | Médias | Rama Yade et Aurélie Filippetti font condamner Closer et Voici
Pub­lié le 29 janvier 2014 | Éti­quettes : , ,

Rama Yade et Aurélie Filippetti font condamner Closer et Voici

La société Prisma Média, propriétaire de Voici, vient d'être condamnée par le Tribunal de grande instance de Nanterre à verser 2 000 euros à Rama Yade.

Le magazine people avait publié, en 2013, une double-page sur « les premières photos » de la fille de l'ancienne secrétaire d'État. Rama Yade avait aussitôt porté plainte.

Dans le même temps, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, qui avait déposé plainte contre Closer et Voici, a gagné son procès contre le premier et perdu face au second, a indiqué son avocat Me Patrick Maisonneuve. Voici et Closer avait publié, en janvier 2013, des photos de la ministre en vacances à l'île Maurice. On se souvient que François Hollande avait alors demandé à ses ministres de rester joignables et disponibles durant les fêtes...

Closer, qui avait publié des photos de Mme Filippetti en maillot de bain, a été condamné à verser 2 500 euros (elle en demandait 50 000) de réparations et à ne plus les utiliser. Quant à Voici, les photos (en robe d'été) ayant été jugées plus neutres, le tribunal a débouté la ministre de sa plainte et a estimé que, compte tenu du contexte, le fait de divulguer son lieu de vacances relevait du « droit légitime à l'information dans une société démocratique, devant lequel doit céder la protection de la vie privée ».

Me Patrick de Maisonneuve a fait appel de ce jugement.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This