Accueil | Actualités | Médias | Rama Yade et Aurélie Filippetti font condamner Closer et Voici
Pub­lié le 29 janvier 2014 | Éti­quettes : , ,

Rama Yade et Aurélie Filippetti font condamner Closer et Voici

La société Prisma Média, propriétaire de Voici, vient d'être condamnée par le Tribunal de grande instance de Nanterre à verser 2 000 euros à Rama Yade.

Le magazine people avait publié, en 2013, une double-page sur « les premières photos » de la fille de l'ancienne secrétaire d'État. Rama Yade avait aussitôt porté plainte.

Dans le même temps, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, qui avait déposé plainte contre Closer et Voici, a gagné son procès contre le premier et perdu face au second, a indiqué son avocat Me Patrick Maisonneuve. Voici et Closer avait publié, en janvier 2013, des photos de la ministre en vacances à l'île Maurice. On se souvient que François Hollande avait alors demandé à ses ministres de rester joignables et disponibles durant les fêtes...

Closer, qui avait publié des photos de Mme Filippetti en maillot de bain, a été condamné à verser 2 500 euros (elle en demandait 50 000) de réparations et à ne plus les utiliser. Quant à Voici, les photos (en robe d'été) ayant été jugées plus neutres, le tribunal a débouté la ministre de sa plainte et a estimé que, compte tenu du contexte, le fait de divulguer son lieu de vacances relevait du « droit légitime à l'information dans une société démocratique, devant lequel doit céder la protection de la vie privée ».

Me Patrick de Maisonneuve a fait appel de ce jugement.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.