Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Radio France : Le Canard Enchaîné dévoile de nouvelles dépenses du PDG

26 mars 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Radio France : Le Canard Enchaîné dévoile de nouvelles dépenses du PDG

Radio France : Le Canard Enchaîné dévoile de nouvelles dépenses du PDG

Nouvelles révélations du Canard Enchaîné. Après la polémique liée à la rénovation de son bureau pour plus de 100 000 euros ou encore les très coûteux sièges en cuir de sa voiture, Mathieu Gallet n’a pas finir d’en voir.

Selon l’heb­do­madaire satirique, le PDG de Radio France emploie en effet un com­mu­ni­cant privé, à 90 000 euros par an, une sorte de « con­sul­tant extérieur de luxe pour gér­er son image et l’ac­com­pa­g­n­er stratégique­ment », le tout au frais de la mai­son. Il s’ag­it de Denis Pin­gaud, qui n’est autre que « l’homme de l’om­bre » qui lui a per­mis de se hiss­er à la tête du groupe pub­lic en orches­trant sa cam­pagne. À l’époque où M. Gal­let était le patron de l’I­NA, ce con­seiller lui fac­turait déjà ses ser­vices pour 60 000 euros par an… tou­jours aux frais de l’étab­lisse­ment pub­lic.

Le Canard Enchaîné note égale­ment que lorsque Gal­let a emmené son con­seiller « dans ses valis­es » en pas­sant de l’I­NA à Radio France, il a « enfreint la règle de mise en con­cur­rence en vigueur dans les entre­pris­es publiques ». Qui plus est, Radio France dis­pose déjà de son pro­pre ser­vice de com­mu­ni­ca­tion…

À l’heure où la sta­tion publique est appelée à se ser­rer la cein­ture et devrait per­dre 300 salariés d’i­ci 2019, les scan­dales liés aux dépens­es du PDG n’en finis­sent plus. Ce mer­cre­di, les syn­di­cats ont d’ores et déjà décidé de recon­duire la grève qui paral­yse les ondes depuis plusieurs jours. Nul doute que ces nou­velles révéla­tions ne seront pas là pour arranger les choses.

Con­tac­tée par l’AFP, la direc­tion de Radio France a, de son côté, assuré que le con­trat de l’homme de l’om­bre était légal. « Il n’a pas été néces­saire de pass­er un appel d’of­fres pour ce con­trat, car il a été con­clu en juin 2014 pour un an, après avis de la direc­tion des affaires juridiques », explique-t-on dans la mai­son ronde. Selon une porte-parole de Math­ieu Gal­let, Denis Pin­gaud « rem­plaçait deux con­trats de con­seil de la précé­dente prési­dence d’un mon­tant équiv­a­lent ». « Au bout d’un an, ce con­trat sera remis en con­cur­rence », a‑t-elle ajouté.

Radio France a égale­ment tenu à répon­dre aux accu­sa­tions du Canard con­cer­nant la réno­va­tion du bureau de son PDG en affir­mant que le con­trat de réno­va­tion des bois­eries avait été passé sous la prési­dence précé­dente et que l’actuel patron n’au­rait ajouté que 35 000 euros pour le rem­place­ment des moquettes, meubles, instal­la­tions élec­triques et pein­tures.

Mais, fac­tures à l’ap­pui, le jour­nal satirique rétorque que si la déci­sion a été prise avant l’ar­rivée de Math­ieu Gal­let, le marché n’a été signé qu’en mai 2014, huit jours après sa prise de fonc­tion… Pire : la réno­va­tion des bois­eries ne s’él­e­vaient ini­tiale­ment qu’à 35 494 euros, pour se porter finale­ment à 70 000 euros. Réponse de la mai­son de la radio : « Il y a 12 000 euros d’hono­raires en plus pour l’ar­chi­tecte des mon­u­ments his­toriques qui a choisi l’ébéniste, 3700 euros pour refaire les trous des pris­es élec­triques dans les palis­san­dres et un peu moins de 20 000 euros pour démon­ter et remon­ter les bois­eries qui avaient été mal mon­tées, ce qui a été demandé à un autre menuisi­er. »

En résumé, un débat qui n’a pas fini de faire des vagues et de don­ner du grain à moudre aux grévistes…

Voir notre infographie de Radio France

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

Laure Daussy

PORTRAIT — Lau­re Daussy, jour­nal­iste chez Arrêt sur images traque, tou­jours avec pugnac­ité et par­fois sec­tarisme, ce qu’elle con­sid­ère de façon axioma­tique comme des préjugés sex­istes, misog­y­nes, homo­phobes ou racistes dans les représen­ta­tions médi­a­tiques.

Jonathan Bouchet-Petersen

PORTRAIT — L’entourage pro­fes­sion­nel et famil­ial de Jonathan Bouchet-Petersen est mar­qué par ses liens avec le Par­ti social­iste et ses dirigeants : les réseaux strauss-kah­niens ou de Ségolène Roy­al, la Fon­da­tion Jean Jau­rès, l’agence de com­mu­ni­ca­tion Havas World­wide de Stéphane Fouks, la Netscouade, Medi­a­part…

Pascale Clark

PORTRAIT — Pas­cale Clark est jour­nal­iste sur France Inter où elle se fait par­ti­c­ulière­ment remar­quer pour sa morgue, son mépris et son par­ti pris face aux per­son­nal­ités poli­tiques de droite.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision