Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Pour Le Progrès de Lyon, la ponctualité et l’autorité à l’école sont des « idées brunes »

19 mars 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Pour Le Progrès de Lyon, la ponctualité et l’autorité à l’école sont des « idées brunes »

Pour Le Progrès de Lyon, la ponctualité et l’autorité à l’école sont des « idées brunes »

19 mars 2016

Temps de lecture : 2 minutes

Le Progrès de Lyon n’y va pas par quatre chemins… en matière de raccourci.

Dans son édi­tion du dimanche 13 mars, le quo­ti­di­en région­al con­sacrait un arti­cle au scrutin qui allait se tenir en Saxe-Anhalt, en Alle­magne. Pointant la prévi­sion d’une « forte poussée de l’ex­trême-droite », la jour­nal­iste Hélène Kohl explique que, désor­mais, « les con­ser­va­teurs assu­ment leur vote ».

Dans ce Land de l’Est où le chô­mage est à 10 %, la démo­gra­phie en chute libre et où les migra­tions ont pris l’allure d’« inva­sions bar­bares », la jour­nal­iste s’é­tonne de voir qua­tre électeurs sur cinq « vouloir faire de ce scrutin un mini-référen­dum sur la ques­tion des réfugiés ». L’oc­ca­sion pour « l’ex­trême-droite » de « faire le plein ».

Abor­dant la ques­tion de l’AfD (Alter­na­tive pour l’Alle­magne), Mme Kohl explique très sérieuse­ment que dans le pro­gramme de la for­ma­tion, « les idées brunes ont bonne place ». Et de citer ces fameuses idées con­sid­érées comme d’in­spi­ra­tion nazie : « créa­tion de mil­ices citoyennes pour la sécu­rité, réin­tro­duc­tion des “valeurs alle­man­des” de ponc­tu­al­ité, de respect de l’au­torité dans les écoles »…

L’au­torité dans les écoles et la ponc­tu­al­ité, des idées dignes du IIIème Reich ? C’est en tous cas l’avis d’Hélène Kohl. Jour­nal­iste « indépen­dante », elle est la cor­re­spon­dante à Berlin de plusieurs médias français. Out­re Le Pro­grès de Lyon, elle col­la­bore à Europe 1, LCI, le JDD et les Dernières Nou­velles d’Alsace.

Pour se faire une idée plus pré­cise des ori­en­ta­tions idéologiques de cette jour­nal­iste, un sim­ple coup d’œil à son compte Twit­ter suf­fit. Le 7 jan­vi­er, elle pre­nait la défense de la presse alle­mande, totale­ment silen­cieuse pen­dant plusieurs jours sur les vio­ls de masse de Cologne, en expli­quant que « la presse était focal­isée sur l’alerte ter­ror­iste à Munich ». Plus récem­ment, elle partageait un arti­cle de la RTBF soulig­nant qu’à Cologne, « 55 des 58 agresseurs n’é­taient pas des réfugiés »…

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés