Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Pour la 1ère fois de son histoire, la BBC ferme une chaîne
Publié le 

16 mars 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Pour la 1ère fois de son histoire, la BBC ferme une chaîne

Pour la 1ère fois de son histoire, la BBC ferme une chaîne

La BBC va, pour la première fois de son histoire, fermer l’une de ses chaînes, alors que la situation de l’audiovisuel public outre-Manche reste précaire.

Il s’ag­it de BBC Three, une chaîne des­tinée aux jeunes adultes de 12 à 25 ans. Celle-ci va migr­er, du moins en par­tie, sur inter­net ain­si que sur iPlay­er, l’ap­pli­ca­tion de « catch-up » de la chaîne bri­tan­nique. Par ailleurs, Tony Hall, le directeur général de la BBC, a expliqué qu’il « ne pou­vait exclure d’autres change­ments dans les pro­grammes ou ser­vices ». Les obser­va­teurs tour­nent alors désor­mais leurs regards vers BBC Four, célèbre chaîne très appré­ciée et spé­cial­isée dans les doc­u­men­taires.

La BBC est actuelle­ment dans une sit­u­a­tion très pré­caire. En 2010, la rede­vance télévi­suelle (3,7 mil­lions d’eu­ros par an), a été gelée en ter­mes réels pour une durée de six ans. Ensuite, la pres­tigieuse chaîne bri­tan­nique a dû inté­gr­er World Ser­vice, l’équiv­a­lent out­re-Manche de l’Audio­vi­suel extérieur de la France (devenu France Médias Monde), et d’autres ser­vices représen­tant un poids de 300 mil­lions de livres sup­plé­men­taires.

Depuis, Mark Thomp­son, DG de la BBC, s’évertue à chercher le moyen de faire 700 mil­lions d’eu­ros d’é­conomies. Après avoir ten­té, sans suc­cès, de fer­mer Radio 6, sa sta­tion musi­cale, le groupe s’est donc tourné vers BBC Three, dont la fer­me­ture devrait génér­er 50 mil­lions d’é­conomies. Comme l’avaient prévu les experts, la hache est tombée.

Néan­moins, pour Toby Syfret, le spé­cial­iste de ces ques­tions chez Enders Analy­sis, « la fer­me­ture de BBC Three va en tout cas per­me­t­tre de financer cor­recte­ment les prin­ci­pales activ­ités de la BBC », notam­ment son ser­vice d’in­for­ma­tion.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision