Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Pour la 1ère fois de son histoire, la BBC ferme une chaîne

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

16 mars 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Pour la 1ère fois de son histoire, la BBC ferme une chaîne

Pour la 1ère fois de son histoire, la BBC ferme une chaîne

Temps de lecture : 2 minutes

La BBC va, pour la première fois de son histoire, fermer l’une de ses chaînes, alors que la situation de l’audiovisuel public outre-Manche reste précaire.

Il s’ag­it de BBC Three, une chaîne des­tinée aux jeunes adultes de 12 à 25 ans. Celle-ci va migr­er, du moins en par­tie, sur inter­net ain­si que sur iPlay­er, l’ap­pli­ca­tion de « catch-up » de la chaîne bri­tan­nique. Par ailleurs, Tony Hall, le directeur général de la BBC, a expliqué qu’il « ne pou­vait exclure d’autres change­ments dans les pro­grammes ou ser­vices ». Les obser­va­teurs tour­nent alors désor­mais leurs regards vers BBC Four, célèbre chaîne très appré­ciée et spé­cial­isée dans les documentaires.

La BBC est actuelle­ment dans une sit­u­a­tion très pré­caire. En 2010, la rede­vance télévi­suelle (3,7 mil­lions d’eu­ros par an), a été gelée en ter­mes réels pour une durée de six ans. Ensuite, la pres­tigieuse chaîne bri­tan­nique a dû inté­gr­er World Ser­vice, l’équiv­a­lent out­re-Manche de l’Audio­vi­suel extérieur de la France (devenu France Médias Monde), et d’autres ser­vices représen­tant un poids de 300 mil­lions de livres supplémentaires.

Depuis, Mark Thomp­son, DG de la BBC, s’évertue à chercher le moyen de faire 700 mil­lions d’eu­ros d’é­conomies. Après avoir ten­té, sans suc­cès, de fer­mer Radio 6, sa sta­tion musi­cale, le groupe s’est donc tourné vers BBC Three, dont la fer­me­ture devrait génér­er 50 mil­lions d’é­conomies. Comme l’avaient prévu les experts, la hache est tombée.

Néan­moins, pour Toby Syfret, le spé­cial­iste de ces ques­tions chez Enders Analy­sis, « la fer­me­ture de BBC Three va en tout cas per­me­t­tre de financer cor­recte­ment les prin­ci­pales activ­ités de la BBC », notam­ment son ser­vice d’information.