Accueil | Portraits | Guillaume Daudin

Guillaume Daudin

Décrypteur du Front National à l’AFP

Guillaume Daudin est journaliste politique à l’AFP, petit nouveau dans la grande galaxie des spécialistes de l’extrême droite (bien qu’il s’identifie comme étant en charge également du Centre et de toute la Droite). Il se décrit par ailleurs lui-même comme un passionné des Balkans et de l’Amérique Latine. Guillaume Daudin s’est notamment fait remarquer en accusant l’eurodéputé frontiste Aymeric Chauprade de mentir sur son parcours universitaire et ses diplômes. Une affaire qui avait alors beaucoup agité les réseaux sociaux.

Formation

2004–2007

Guil­laume Daudin étudie à l’Université Paris 1 Pan­théon-Sor­bonne. Il en sor­ti­ra en 2007 diplômé d’une licence en His­toire et en Sci­ence Poli­tique.

2007–2009

Il occupe les bancs de Sci­ences Po Paris où il pour­suiv­ra un Mas­ter. Son mémoire s’intitule « Respon­s­abilis­er les indi­vidus ».

Parcours professionnel

2010

Guil­laume Daudin devient jour­nal­iste à l’Agence France Presse (AFP). Il décroche alors un con­trat d’apprentissage d’une durée de deux ans en parte­nar­i­at avec le Cen­tre de For­ma­tion des Jour­nal­istes de Paris (CFJ). Un appren­tis­sage qui lui aura per­mis de diver­si­fi­er ses com­pé­tences et de décou­vrir les mul­ti­ples bureaux de l’AFP (« les Infor­ma­tions générales, la Vidéo, la rédac­tion web&mobile »).

Cette même année, il écrit un arti­cle pour le site Street­press inti­t­ulé « Chez les jeunes bosni­aques, dans le berceau de l’islam européen /A Sara­je­vo, les minarets et le “décol­leté musul­man” ».

2011

Il con­tin­ue son appren­tis­sage en ren­trant au ser­vice poli­tique de l’AFP. Un appren­tis­sage qu’il qual­i­fiera lui-même de « grande aven­ture ».

2012

Tou­jours en appren­tis­sage, il est plongé dans la pri­maire du par­ti social­iste (qu’il qual­i­fie de « chronophage »), puis dans la cam­pagne prési­den­tielle. Le 6 mai, il se trou­ve à Tulle pour le dernier jour de cam­pagne de François Hol­lande à la prési­dence de la République, suiv­ant ain­si le futur prési­dent à tra­vers les bureaux de vote. Son appren­tis­sage au som­met se ter­mine en octo­bre 2012.

Sur le site du Huff­in­g­ton Post Guil­laume Daudin rédi­ge un arti­cle en anglais inti­t­ulé « Jean-Pierre Chevène­ment : France’s Emi­nence Grise ».

2013

Guil­laume Daudin ajoute une corde à son arc en devenant Jour­nal­iste « Social Media Edi­tor », une expres­sion rem­plaçant celle du web 2.0.

2014

Guil­laume Daudin inter­vient sur la chaine Pub­lic Sénat pour débat­tre face à Michel Barnier, Com­mis­saire européen au Marché intérieur et aux Ser­vices mais aus­si face à Marine Le Pen, Flo­ri­an Philip­pot, Bruno Retail­leau (prési­dent du groupe des séna­teurs LR) ou Gérard Larcher Cette même année il débat une nou­velle fois avec Marine Le Pen sur les ondes de RFI.

Publications

Non ren­seigné

Parcours militant

Non ren­seigné.

Il a dit

« Le plaisir d’être à l’AFP, c’est décou­vrir chaque jour, qua­tre ans après, encore un nou­veau jour­nal­iste quelque part dans le monde, encore une nou­velle his­toire venue d’un pays loin­tain ou d’un petit vil­lage de France. C’est aus­si avoir le sen­ti­ment de faire un tra­vail qui mal­gré toutes ses dif­fi­cultés et ses biais poten­tiels à éviter, reste rigoureux, sour­cé, hon­nête, sans devoir trop sac­ri­fi­er à un demi-point d’audimat », Guil­laume Daudin sur le site de l’AFP, 2014.

« Vie privée, vie publique, deux mon­des qui doivent rester séparés », tweet de Guil­laume Daudin après les révéla­tions de Clos­er con­cer­nant l’homosexualité du vice-prési­dent du Front Nation­al, Flo­ri­an Philip­pot, 2014.

« Loin de réa­gir sous le coup de l’émotion, celui que l’on surnomme “Le Men­hir” en rai­son de ses orig­ines bre­tonnes pré­pare par­faite­ment ses répons­es », Guil­laume Daudin, site du « mak­ing of de l’AFP / les couliss­es de l’info », 2015.

« Le per­son­nage Jean-Marie Le Pen, dont la cul­ture his­torique est au moins aus­si grande que ses provo­ca­tions sont reten­tis­santes, a une com­plex­ité qui s’apprend patiem­ment », Guil­laume Daudin, site du « mak­ing of de l’AFP / les couliss­es de l’info », 2015.

« Dépeint par cer­tains comme un vieil­lard sénile, il [Jean-Marie Le Pen, ndlr] a en réal­ité toute sa tête », Guil­laume Daudin, site du « mak­ing of de l’AFP / les couliss­es de l’info », 2015.

« Si Jean-Marie Le Pen a bien un mérite, c’est d’afficher cartes sur table: la provo­ca­tion, pour lui, est utile », Guil­laume Daudin, site du « mak­ing of de l’AFP / les couliss­es de l’info », 2015.

« Jean-Marie Le Pen n’est pas tou­jours loquace au télé­phone. Assez sou­vent, il décroche et répond à la pre­mière ques­tion d’une pirou­ette aus­si cour­toise qu’agacée avant de rac­crocher », Guil­laume Daudin, site du « mak­ing of de l’AFP / les couliss­es de l’info », 2015.

« Depuis qu’elle a suc­cédé à son père à la tête du FN en 2011, Marine Le Pen essaie de défaire le par­ti de son image raciste et anti­sémite dans le but de con­quérir le pou­voir », Guil­laume Daudin, AFP, 2015.

Ils l’ont dit

« Le détecteur de men­songes express (du Front Nation­al ndlr) », Le Jour­nal Du Dimanche, 2014.

« Vous êtes pro­cureur en chef vous, vous aimez bien ça ! », Marine Le Pen sur l’antenne de RFI, 2014.

« Je suis une adepte de la diplo­matie je vois que vous êtes plutôt un adepte de la bru­tal­ité Mon­sieur Daudin, ce n’est pas mon cas », Marine Le Pen sur l’antenne de RFI, 2014.

« Ce n’est mal­heureuse­ment pas la pre­mière fois que je suis la cible de ce jour­nal­iste, qui ne cesse les attaques per­son­nelles faute de pou­voir ouverte­ment expos­er le fond de sa pen­sée poli­tique », Aymer­ic Chauprade, con­seiller de Marine Le Pen et député européen, dans son com­mu­niqué répon­dant aux attaques de Guil­laume Daudin l’accusant d’avoir men­ti sur son par­cours uni­ver­si­taire et ses diplômes, 2014.

« Étant can­di­dat Front Nation­al, je ne peux être, dans l’esprit de Mon­sieur Daudin, un auteur et pro­fesseur respectable… Je suis donc for­cé­ment un affab­u­la­teur », Aymer­ic Chauprade dans son com­mu­niqué répon­dant aux attaques de Guil­laume Daudin, 2014.

« Je m’étonne que cette mai­son (AFP, ndlr) qui pro­duit encore pour­tant des analy­ses de qual­ité dans mon domaine de prédilec­tion, la poli­tique étrangère, puisse néan­moins admet­tre en son sein quelqu’un [Guil­laume Daudin, ndlr] de si peu respectueux des règles de déon­tolo­gie de son méti­er, comme la véri­fi­ca­tion à la source de toute infor­ma­tion », Aymer­ic Chauprade dans son com­mu­niqué répon­dant aux attaques de Guil­laume Daudin, 2014.

« Je me demande, en revanche, qui est vrai­ment ce Mon­sieur Daudin et ce qu’il aurait pu être à d’autres heures bien plus som­bres de notre his­toire… », Aymer­ic Chauprade dans son com­mu­niqué répon­dant aux attaques de Guil­laume Daudin, 2014. NB : à l’occasion d’un meet­ing de cam­pagne du Front Nation­al, Aymer­ic Chauprade croise Guil­laume Daudin et s’explique sur ses diplômes :

« À l’occasion de la sor­tie du livre que j’ai écrit, Du gauchisme au patri­o­tisme, édité par Riposte laïque, nous avons eu droit, grandeur nature, à un décodage du fonc­tion­nement d’une cer­taine presse – papi­er, radio­phonique et télévi­suelle (…) Pre­mier épisode : l’AFP, dont le jour­nal­iste Guil­laume Daudin a lu, lui, le livre, pro­duit une dépêche inti­t­ulée “Le maire FN d’Hayange livre un réquisi­toire anti-islam dans son auto­bi­ogra­phie”. Certes, j’ai évo­qué la reli­gion musul­mane dans cet ouvrage, en quelques lignes, sans doute fort cri­tiques, mais qui ne dépassent pas quelques phras­es. J’ai par ailleurs attaqué un dogme, comme le fait régulière­ment le philosophe Michel Onfray, et pas des per­son­nes (…) Mais c’est très loin d’être l’essentiel d’un livre qui évoque mon itinéraire mil­i­tant, celui d’un ouvri­er qui a mil­ité à Lutte ouvrière, puis à NPA, a mon­té une sec­tion syn­di­cale CGT à Nil­vange, avant de rejoin­dre le Front nation­al, et de gag­n­er l’élection munic­i­pale d’Hayange (…) Pour­tant, sim­ple­ment sur la foi d’une dépêche AFP, par dizaines, des jour­nal­istes vont relay­er cette infor­ma­tion, faisant sou­vent un sim­ple copi­er-coller, sans pren­dre la peine de m’appeler », Fabi­en Engel­mann Maire Front Nation­al de la ville d’Hayange sur le site Boule­vard Voltaire, 2014.

« Nous ne refu­sons pas l’accès du Con­grès FN aux médias hos­tiles : la preuve M. Daudin de l’AFP, entre autres, est accrédité », tweet de Marine Le Pen, 2014.

« Quand se lance le site lentente.net, qui se charge de scruter sur les réseaux soci­aux les déra­pages ou démon­stra­tions racistes et homo­phobes du FN, dans le par­ti de Marine Le Pen on imag­ine immé­di­ate­ment que deux jour­nal­istes spé­cial­istes de l’extrême droite, Guil­laume Daudin (AFP) et Abel Mestre (Le Monde) en l’occurrence, sont à la manœu­vre et, ce, dans le plus grand secret. Ce qui s’avère faux », Lau­rent Burlet et Dalya Daoud, Rue89, 2014. NB : Guil­laume Daudin démen­ti­ra en effet cette rumeur par la suite auprès de Rue89.

Ce portrait a été financé par les donateurs de l’OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l’Observatoire du jour­nal­isme, c’est con­tribuer au développe­ment d’un out­il indépen­dant, libre­ment acces­si­ble à tous et à votre ser­vice.

Notre site est en effet entière­ment gra­tu­it, nous refu­sons toute pub­lic­ité et toute sub­ven­tion — ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépen­dance. En don­nant 100 € vous financez un por­trait de jour­nal­iste et avec l’avan­tage fis­cal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En don­nant 200 € vous financez un dossier. Vous pou­vez régler par CB, par Pay­Pal, par chèque ou par vire­ment. Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim ! Nous n’avons pas d’autres sources de finance­ment que nos lecteurs, d’avance mer­ci pour votre sou­tien.

9% récolté
Nous avons récolté 185,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux