Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Face à l’hostilité de l’AFP, Chauprade forcé de se justifier de ses diplômes
Publié le 

14 mai 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Face à l’hostilité de l’AFP, Chauprade forcé de se justifier de ses diplômes

Face à l’hostilité de l’AFP, Chauprade forcé de se justifier de ses diplômes

Dans une dépêche AFP intitulée « Aymeric Chauprade, le mystérieux géopolitologue du FN », un journaliste de l’agence met en cause les diplômes du candidat FN pour l’Île-de-France aux élections européennes.

Dans son arti­cle Guil­laume Daudin juge que le CV de Chauprade « brille d’un peu trop de feux » et se lance dans une série de véri­fi­ca­tions télé­phoniques, assur­ant que ce qui est écrit dans le CV de M. Chauprade est incor­rect à plusieurs endroits.

Sur son site de cam­pagne, Aymer­ic Chauprade con­fie que « ce n’est mal­heureuse­ment pas la pre­mière fois que je suis la cible de ce jour­nal­iste, qui ne cesse les attaques per­son­nelles faute de pou­voir ouverte­ment expos­er le fond de sa pen­sée poli­tique », et qual­i­fie les « révéla­tions » de « ridicules pour la bonne et sim­ple rai­son que tout est con­sultable et véri­fi­able ». « Étant can­di­dat Front Nation­al, je ne peux être, dans l’esprit de Mon­sieur Daudin, un auteur et pro­fesseur respectable… », con­state-t-il, regret­tant de ne pas avoir été con­tac­té par le jour­nal­iste de l’AFP pour qu’il puisse se défendre de ces accu­sa­tions.

« Toute la démarche de cet arti­cle est à charge et a pour unique but de salir et jeter le doute. Drôle de péri­ode où le jour­nal­iste se trans­forme en petit Vychin­s­ki », résume-t-il. Las, ce dernier a donc décidé de scan­ner tous les doc­u­ments qui attes­tent de ses titres. Mais que se passera-t-il ensuite ? « Rien du point de vue médi­a­tique puisque les éclabous­sures jetées sur le Front nation­al font rarement l’objet de cor­rec­tion ! », peste M. Chauprade, effaré d’avoir à se jus­ti­fi­er ain­si.

Au sujet de l’AFP, ce dernier s’« étonne que cette mai­son qui pro­duit encore pour­tant des analy­ses de qual­ité dans mon domaine de prédilec­tion, la poli­tique étrangère, puisse néan­moins admet­tre en son sein quelqu’un de si peu respectueux des règles de déon­tolo­gie de son méti­er, comme la véri­fi­ca­tion à la source de toute infor­ma­tion ». Et de con­clure sur une vision plus glob­ale : « Comme respon­s­able poli­tique et comme citoyen, je m’étonne par­al­lèle­ment du peu de zèle dont ont fait preuve les médias con­cer­nant les « diplômes », bien imag­i­naires eux, de Madame Taubi­ra ! Sans doute le sem­piter­nel “deux poids, deux mesures” appliqué au camp nation­al… »

Crédit pho­to : chauprade2014.com (DR)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision