Accueil | Actualités | Médias | Paris Normandie, candidature à la mairie et indépendance
Pub­lié le 21 novembre 2019 | Éti­quettes : ,

Paris Normandie, candidature à la mairie et indépendance

Nous avons déjà publié un article sur la candidature du propriétaire de Paris Normandie, Jean-Louis Louvel candidat (soutien LREM) à la mairie de Rouen et les conflits d’intérêt provoqués. Il sera - entre autres - opposé au successeur adoubé par le maire sortant Yvon Robert (PS), Nicolas Mayer Rossignol (« indépendant », soutien PS).

Campagne municipale et liens avec le journal

Fin août 2019, après la déclaration de candidature du patron du journal, le SNJ local s’était interrogé sur la crédibilité du quotidien lors de la campagne municipale, de fait déjà engagée. Le 15 novembre une société de journalistes était créée à l’intérieur de la rédaction avec une douzaine de journalistes.

Une rencontre doit être organisée avec la direction pour obtenir entre autres « un droit d’alerte et de veille, la validation de la politique éditoriale, un espace dédié sur le site internet », des demandes dont il est difficile d’anticiper la réponse du côté de l’actionnaire.

Une société de journalistes, coquille vide ou dotée de pouvoirs ?

Jean-Marie Charon, reconnu comme un excellent expert des médias est circonspect. Si la société des journalistes est isolée de son côté et non reconnue par la direction, « elle ne sert à rien ». Parmi les pistes à explorer/négocier : un droit de veto de la rédaction lors du choix d’un nouveau rédacteur en chef, une entrée symbolique dans le capital pour siéger au conseil d’administration, la création d’un pôle d’indépendance. Encore ce dernier pourrait-il prendre deux formes fort différentes.

Dans le premier cas, une sorte de rôle d’intermédiaire entre lecteurs, journalistes et actionnaire, un rôle surtout moral. Dans le deuxième, disposer d’une part significative des actions comme au Monde (voir notre infographie), une solution qui semble compliquée pour un journal fort endetté.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This