Accueil | Actualités | Médias | Olivier Poivre d’Arvor « limogé » de France Culture ?
Pub­lié le 15 juillet 2015 | Éti­quettes : , , ,

Olivier Poivre d’Arvor « limogé » de France Culture ?

Olivier Poivre d'Arvor ne sera pas reconduit à la tête de France Culture à la rentrée prochaine.

À l'AFP, celui-ci affirme avoir été « limogé ». « Mathieu Gallet m’a reproché lors d’un entretien jeudi soir de m’être exprimé sans son visa dans deux interviews sur son projet pour Radio France que je qualifiais “d’uniquement construit sur une logique budgétaire et comptable” », explique-t-il, ajoutant qu'il s'est également opposé au PDG de Radio France par rapport à « sa demande d’éviction de producteurs qui se sont manifestés de manière critique pendant la grève de Radio France ». « Je trouve cette décision incompréhensible et irrespectueuse de la liberté éditoriale », a-t-il jugé.

Du côté du groupe public, on assure que « ce n'est pas un limogeage ». « Olivier Poivre d’Arvor était détaché du Quai d’Orsay pour cinq ans. Ce détachement arrive à son terme fin août et Radio France ne souhaite pas le renouveler », précise la direction. Malgré un « bilan formidable », un « problème de confiance » demeurait entre Olivier Poivre d'Arvor et la Maison ronde, le directeur de France Culture ayant postulé à différents postes ces derniers mois (Centre Pompidou, Parc de la Villette, etc.). « Il s’inscrit dans une logique de départ permanente », note-t-on dans l'entourage de la présidence.

Dans Le Point, le frère de PPDA maintient néanmoins la version du limogeage. Et celui-ci de déclarer : « Le sujet n'est pas tant mon départ mais les moyens qui sont mis à la disposition du service public de la culture. Le budget de France Culture est en baisse cette année et je n'avais plus les conditions d'exercer normalement mon métier. On me demandait des choix éditoriaux que je réprouvais. C'est aussi ce que j'ai dit à Mathieu Gallet. »

« L'ensemble de la Maison ronde manque d'une ligne éditoriale claire autant que d'un projet. Même si France Culture s'est montrée turbulente et agitée pendant la grève, c'est une antenne et une radio pleine de vie, de talents et d'inventivités », a-t-il conclu.

Crédit photo : DR

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux