Accueil | Actualités | Médias | Olivier Poivre d’Arvor « limogé » de France Culture ?
Pub­lié le 15 juillet 2015 | Éti­quettes : , , ,

Olivier Poivre d’Arvor « limogé » de France Culture ?

Olivier Poivre d'Arvor ne sera pas reconduit à la tête de France Culture à la rentrée prochaine.

À l'AFP, celui-ci affirme avoir été « limogé ». « Mathieu Gallet m’a reproché lors d’un entretien jeudi soir de m’être exprimé sans son visa dans deux interviews sur son projet pour Radio France que je qualifiais “d’uniquement construit sur une logique budgétaire et comptable” », explique-t-il, ajoutant qu'il s'est également opposé au PDG de Radio France par rapport à « sa demande d’éviction de producteurs qui se sont manifestés de manière critique pendant la grève de Radio France ». « Je trouve cette décision incompréhensible et irrespectueuse de la liberté éditoriale », a-t-il jugé.

Du côté du groupe public, on assure que « ce n'est pas un limogeage ». « Olivier Poivre d’Arvor était détaché du Quai d’Orsay pour cinq ans. Ce détachement arrive à son terme fin août et Radio France ne souhaite pas le renouveler », précise la direction. Malgré un « bilan formidable », un « problème de confiance » demeurait entre Olivier Poivre d'Arvor et la Maison ronde, le directeur de France Culture ayant postulé à différents postes ces derniers mois (Centre Pompidou, Parc de la Villette, etc.). « Il s’inscrit dans une logique de départ permanente », note-t-on dans l'entourage de la présidence.

Dans Le Point, le frère de PPDA maintient néanmoins la version du limogeage. Et celui-ci de déclarer : « Le sujet n'est pas tant mon départ mais les moyens qui sont mis à la disposition du service public de la culture. Le budget de France Culture est en baisse cette année et je n'avais plus les conditions d'exercer normalement mon métier. On me demandait des choix éditoriaux que je réprouvais. C'est aussi ce que j'ai dit à Mathieu Gallet. »

« L'ensemble de la Maison ronde manque d'une ligne éditoriale claire autant que d'un projet. Même si France Culture s'est montrée turbulente et agitée pendant la grève, c'est une antenne et une radio pleine de vie, de talents et d'inventivités », a-t-il conclu.

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This