Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Nouvelle affaire à la BBC : les primes de départ

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

15 septembre 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Nouvelle affaire à la BBC : les primes de départ

Nouvelle affaire à la BBC : les primes de départ

Temps de lecture : 2 minutes

Les parachutes dorés ne concernent pas que les banques et les traders, en témoigne le nouveau scandale qui éclate à la BBC : en tout, 30 millions d’euros ont été versés en guise de prime de départ aux ex-cadres et dirigeants de la chaîne entre 2009 et 2012.

La com­mis­sion des finances de la Cham­bre des com­munes a ain­si audi­tion­né lun­di dernier sept anciens et actuels dirigeants de la BBC pour en savoir plus sur ces sommes qui dépassent les dis­po­si­tions légales. Par exem­ple, Mark Byford, directeur général adjoint, a touché un mil­lion de livres en 2011, alors qu’il n’avait droit qu’à la moitié.

Devant cette com­mis­sion, tous s’accusent l’un l’autre de men­tir pour se cou­vrir. Un triste spec­ta­cle qui mon­tre « au mieux l’in­com­pé­tence, au pire la volon­té des gens de se cou­vrir », a jugé Mar­garet Hodge, la prési­dente de la com­mis­sion. Cette affaire représente aus­si « le dégoût du con­tribuable ordi­naire qui paye sa rede­vance sur l’usage de sa con­tri­bu­tion » devant des sommes qui sont équiv­a­lentes à « quar­ante ans de tra­vail d’un salarié moyen ».

Après le scan­dale des écoutes, après celui des scan­dales sex­uels, la BBC se retrou­ve à nou­veau au cœur d’une polémique nationale.

Crédit pho­to : chief­moam­ba via Flickr (cc)