Accueil | Actualités | Médias | Nouvelle affaire à la BBC : les primes de départ
Pub­lié le 15 septembre 2013 | Éti­quettes :

Nouvelle affaire à la BBC : les primes de départ

Les parachutes dorés ne concernent pas que les banques et les traders, en témoigne le nouveau scandale qui éclate à la BBC : en tout, 30 millions d’euros ont été versés en guise de prime de départ aux ex-cadres et dirigeants de la chaîne entre 2009 et 2012.

La commission des finances de la Chambre des communes a ainsi auditionné lundi dernier sept anciens et actuels dirigeants de la BBC pour en savoir plus sur ces sommes qui dépassent les dispositions légales. Par exemple, Mark Byford, directeur général adjoint, a touché un million de livres en 2011, alors qu'il n’avait droit qu’à la moitié.

Devant cette commission, tous s’accusent l’un l’autre de mentir pour se couvrir. Un triste spectacle qui montre « au mieux l'incompétence, au pire la volonté des gens de se couvrir », a jugé Margaret Hodge, la présidente de la commission. Cette affaire représente aussi « le dégoût du contribuable ordinaire qui paye sa redevance sur l'usage de sa contribution » devant des sommes qui sont équivalentes à « quarante ans de travail d'un salarié moyen ».

Après le scandale des écoutes, après celui des scandales sexuels, la BBC se retrouve à nouveau au cœur d’une polémique nationale.

Crédit photo : chiefmoamba via Flickr (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux