Accueil | Actualités | Médias | Nous combattons la censure
Pub­lié le 30 novembre 2012 | Éti­quettes : ,

Nous combattons la censure

WeFightCensorship : nous combattons la censure ! Tel est le nom du nouveau site internet mis en ligne le 26 novembre 2012 par l'association Reporters sans frontières.

Comme le précise l'association fondée par Robert Ménard : « le site propose des contenus éditoriaux (articles, vidéos, sons, photos, etc.) envoyés par des journalistes ou des net-citoyens victimes de la censure ». Dans la présentation de son nouveau site, RSF souhaite « démontrer que priver l’auteur d’un article de sa liberté, saisir des exemplaires d’un journal ou bloquer l’accès à un site hébergeant une vidéo, n’empêchera pas le contenu lui-même de faire le tour du monde, bien au contraire ». Pour cela, un coffre-fort numérique, « conçu pour aider les contributeurs à protéger leur anonymat lors de la transmission des documents » est proposé, ainsi qu'un « kit de survie en ligne ». Il s'agit là d' « outils pratiques, des conseils et des éléments techniques pour apprendre aux net-citoyens à contourner la censure et sécuriser leurs communications et leurs données ».

Enfin, les internautes sont invités à copier le site, sur le principe des sites miroirs, toujours dans le même objectif de contourner la censure. Reporters sans frontières veut ainsi profiter de « l'effet Sreisand », phénomène internet qui montre que « plus la volonté de censure d'une information sur Internet est forte, plus l'information sera diffusée par la communauté des internautes ».

Source : wefightcensorship.org

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This