New York Post : la Une qui choque

On se souvient tous des couvertures racoleuses du New York Post (NYP) lors de l’affaire DSK (Ex : « The Perv »). Le plus ancien quotidien américain encore publié a refait parler de lui ce mardi en publiant en Une la photo d’un homme tombé sur les voies du métro sur le point de mourir, écrasé par un train.

« Condamné » titre le journal, dont le propriétaire n’est autre que le groupe News Corp. « Poussé sur la voie, cet homme va mourir », sous-titre-t-il. Agressé puis poussé sur les rails par un clochard d’une trentaine d’années, Ki Suk Han, 58 ans, n’a en effet pas réussi à remonter sur le quai avant l’entrée du métro en station et est mort des suites de la collision. Une telle Une n’a laissé personne indifférent : les médias doivent-ils tout montrer ? Le photographe, R. Omar Abbasi, au lieu de photographier la scène, n’aurait-il pas pu essayer d’aider le malheureux à remonter sur le quai ?

Ce dernier, pigiste au NYP, explique avoir « couru vers le train en actionnant son flash à plusieurs reprises pour avertir le conducteur ». « Je me suis mis à courir, espérant que le conducteur verrait mon flash », assure-t-il. Il continue : « Je n’avais aucune idée de ce que je prenais en photos. Je n’étais même pas sûr qu’il enregistrait quelque chose. » R. Omar Abbasi, que ses confrères photographes pour tabloïds soutiennent, dit avoir eu 22 secondes seulement entre le moment où l’homme a crié, ce qui a attiré son attention, et le choc mortel. « La victime était si loin de moi, j’étais déjà trop loin pour l’atteindre quand j’ai commencé à courir. » Il insiste : « La vérité est que je ne pouvais pas atteindre cet homme, si j’avais pu, je l’aurais fait ».

Crédit photo : DR