Accueil | Actualités | Médias | NDA : le « match retour » au Grand Journal n’aura pas lieu
Pub­lié le 30 juin 2013 | Éti­quettes : , , , ,

NDA : le « match retour » au Grand Journal n’aura pas lieu

Sa joute verbale avec l’équipe du « Grand Journal » en avril 2012, où il avait demandé à Michel Denisot et aux chroniqueurs de révéler leur salaire aux Français, lui aura coûté une tribune.

Depuis ce jour, Nicolas Dupont-Aignan n’est plus invité sur le plateau de l’émission phare de Canal. Pour y remédier, le député de l’Essonne avait décidé de relayer, sur son compte Facebook, une pétition lancée par les jeunes de son mouvement, Debout la République. Celle-ci réclamait un « match retour » entre le président de DLR et l’équipe de Denisot.

Cette pétition recueillait, vendredi 28 juin, près de 1 700 signatures. Cependant, ce vendredi était également le jour de la dernière émission de la saison, et donc de Denisot qui rejoint la direction du magazine Vanity Fair. Occasion manquée donc. Le prochain à se retrouver face à Nicolas Dupont-Aignan sera Antoine de Caunes, qui reprend les rennes de l’émission à la rentrée prochaine.

Crédit photo : dupontaignan via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This