Accueil | Actualités | Médias | Molenbeek : quand la presse belge s’emmêle les pinceaux…
Pub­lié le 3 avril 2016 | Éti­quettes : ,

Molenbeek : quand la presse belge s’emmêle les pinceaux…

Les identitaires européens avaient prévu une grande manifestation à Molenbeek le samedi 2 avril 2016, manifestation qui a été interdite par le Bourgmestre Françoise Schepmans.

Suite à cette interdiction, Génération Identitaire a invité ses militants à ne pas se rendre à Molenbeek.

Ce samedi 2 avril, un énorme déploiement militaire était sur place pour éviter que quelques manifestants ne s’y rendent malgré l’interdiction.

La machine à désinformer s’est rapidement mise à tourner, les médias sur place faisant l’amalgame entre islamistes et musulmans alors que la manifestation visait clairement à « expulser les islamistes »

Molenbeek : quand la presse belge s’emmêle les pinceaux…

RTL.be n'hésite pas à amalgamer les islamistes aux musulmans

Très peu de manifestants étaient en réalité présents sur place. Ceux qui y étaient ont très vite été interpelés par la police et la machine à désinformer s’est mise à tourner à plein régime : « Molenbeek: la police a interpellé des militants d’extrême droite armés », titrait Le Soir. Quand RTL Info titrait : « Molenbeek : la police interpelle des militants d'extrême droite en marge de la manifestation interdite ». En lisant l’article, on apprenait que les militants étaient au nombre de deux … et que leurs « armes » étaient des « sprays lacrymogènes » (certes interdits en Belgique).

Molenbeek: la police a interpellé des militants d’extrême droite armés... d'un spray lacrymogène !

Traduction : la police a interpellé DEUX militants d’extrême droite armés... d'un SPRAY LACRYMOGÈNE !

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This