Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Molenbeek : quand la presse belge s’emmêle les pinceaux…

3 avril 2016

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Molenbeek : quand la presse belge s’emmêle les pinceaux…

Molenbeek : quand la presse belge s’emmêle les pinceaux…

Accueil | Veille médias | Molenbeek : quand la presse belge s’emmêle les pinceaux…

Molenbeek : quand la presse belge s’emmêle les pinceaux…

3 avril 2016

Les identitaires européens avaient prévu une grande manifestation à Molenbeek le samedi 2 avril 2016, manifestation qui a été interdite par le Bourgmestre Françoise Schepmans.

Suite à cette inter­dic­tion, Généra­tion Iden­ti­taire a invité ses mil­i­tants à ne pas se ren­dre à Molen­beek.

Ce same­di 2 avril, un énorme déploiement mil­i­taire était sur place pour éviter que quelques man­i­fes­tants ne s’y ren­dent mal­gré l’interdiction.

La machine à dés­in­former s’est rapi­de­ment mise à tourn­er, les médias sur place faisant l’amalgame entre islamistes et musul­mans alors que la man­i­fes­ta­tion visait claire­ment à « expulser les islamistes »

Molenbeek : quand la presse belge s’emmêle les pinceaux…

RTL.be n’hésite pas à amal­gamer les islamistes aux musulmans

Très peu de man­i­fes­tants étaient en réal­ité présents sur place. Ceux qui y étaient ont très vite été inter­pelés par la police et la machine à dés­in­former s’est mise à tourn­er à plein régime : « Molen­beek: la police a inter­pel­lé des mil­i­tants d’extrême droite armés », titrait Le Soir. Quand RTL Info titrait : « Molen­beek : la police inter­pelle des mil­i­tants d’ex­trême droite en marge de la man­i­fes­ta­tion inter­dite ». En lisant l’article, on appre­nait que les mil­i­tants étaient au nom­bre de deux … et que leurs « armes » étaient des « sprays lacry­mogènes » (certes inter­dits en Belgique).

Molenbeek: la police a interpellé des militants d’extrême droite armés... d'un spray lacrymogène !

Tra­duc­tion : la police a inter­pel­lé DEUX mil­i­tants d’extrême droite armés… d’un SPRAY LACRYMOGÈNE !

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés