Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Un entretien de Claude Chollet avec le média néerlandophone Doorbraak

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

29 août 2021

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Un entretien de Claude Chollet avec le média néerlandophone Doorbraak

Un entretien de Claude Chollet avec le média néerlandophone Doorbraak

Temps de lecture : 2 minutes

Doorbraak (rupture ou percée) est un site d’information flamand que techniquement on peut comparer à Boulevard Voltaire. Il vise à « contribuer à la formation d’opinions et à la discussion sur des sujets d’actualité liés à la politique intérieure et étrangère, à la (re)formation de l’État, à la critique des médias, à la société et à l’identité ». Dès le début Doorbraak s’est voulu pluraliste et indépendant.

Un peu d’histoire

À l’o­rig­ine (1956), Door­braak était un mag­a­zine imprimé, ini­tia­tive de Wil­fried Martens (1936–2013) qui a lancé le fédéral­isme sur la scène poli­tique belge avec le Mou­ve­ment pop­u­laire fla­mand (VVB) et le mag­a­zine Door­braak. Il devint plus tard Pre­mier min­istre de Bel­gique. Le mag­a­zine a subi plusieurs change­ments de for­mat, de design et de con­cept. Depuis 2010 son rédac­teur en chef est Pieter Bauwens.

En avril 2013, Door­braak a été repris par Stem in ‘t Kapit­tel, fondée par Jean-Pierre Ron­das, ancien rédac­teur à la VRT, la chaîne de radio et télévi­sion publique de langue néer­landaise en Bel­gique. Depuis lors, il a investi dans un site web gra­tu­it avec une par­tie infor­ma­tive et des arti­cles d’opin­ion. Il n’ap­pa­rait plus sur papi­er, mais exclu­sive­ment en ligne et quo­ti­di­en­nement Cette reprise n’a rien changé à l’orientation cri­tique de Door­braak qui a égale­ment lancé un pod­cast heb­do­madaire en 2019.

Depuis 2016, une mai­son d’édi­tion existe sous le même nom, spé­cial­isée dans la non-fic­tion et les essais sur l’his­toire et la poli­tique. Le site web est actuelle­ment le plus grand site d’information de la Belgique.

Qui sont ces jour­nal­istes pro­fes­sion­nels qui nous infor­ment au quo­ti­di­en et présen­tent par­fois avec une grande cer­ti­tude leur inter­pré­ta­tion per­son­nelle des faits ? D’où vien­nent-ils? Quelle est leur car­rière ? Qu’est-ce qui les fait bouger ? Depuis 2012, une insti­tu­tion privée indépen­dante en France, l’Ob­ser­va­toire du jour­nal­isme (OJIM), informe quo­ti­di­en­nement à ce sujet. Elle souhaite désor­mais éten­dre ses activ­ités à la Flan­dre et aux Pays-Bas. Pour la pre­mière fois, le poli­to­logue Claude Chol­let, prési­dent de l’O­JIM, s’adressera à un média néer­lan­do­phone. Luc Pauwels lui a parlé…

Entre­tien en néer­landais en deux parties.

Première partie

Seconde partie