Accueil | Actualités | Médias | Médias, manipulations et mensonges : un dossier de Valeurs Actuelles
Pub­lié le 11 janvier 2016 | Éti­quettes : , , , , ,

Médias, manipulations et mensonges : un dossier de Valeurs Actuelles

Valeurs Actuelles a obtenu le douteux privilège d’être privé d’aides publiques à la presse pour avoir été condamné pour « racisme , antisémitisme ou appel à la violence ».

Condamné en mars 2015 pour sa une sur les Roms, l’hebdomadaire a porté l’affaire devant les instances européennes et riposte dans son numéro daté du 7 au 13 janvier sur les médias.

Dans son éditorial François d’Orcival parle de « couvre feu moral » et constate que la liberté d’expression a régressé depuis un an, l’auto censure remplaçant désormais la censure.

Dans un dossier fourni, Mickaël Forton parle de la « servitude volontaire » de nombre de journalistes. Sans oublier l’attention soutenue de François Hollande et de son conseiller presse Gaspard Gantzer pour les médias. Olivier Schrameck, ancien directeur du cabinet de Lionel Jospin nommé président du CSA, David Kessler qui rejoint Orange juste avant la nomination de Delphine Ernotte comme Président de France Télévisions, la même Ernotte nommant directeur de cabinet Stéphane Sitbon-Gomez ex directeur de cabinet de Cécile Duflot : aucun dossier sensible n’échappe à l’Elysée. Et nul n’ignore que Patrick Drahi a racheté Libération pour « faire un geste » vis-à-vis de l’Élysée et redorer son blason de milliardaire israélien résidant à Genève après le rachat de SFR…

Dans une perspective de plus long terme, l’essayiste et philosophe Rémi Brague constate : « en France on a le droit de tout dire sauf ce qui fâche ». La liberté d’expression se déplace, la prolifération du suffixe « phobe » interdit de critiquer les homosexuels (homophobie), les musulmans (islamophobie), les Roms (discrimination) et l’inventeur du terme « stigmatisation » aurait fait fortune s’il avait déposé sa marque… Quant à la solidarité de la corporation, elle est « à géométrie variable ». Rappelons simplement que le SNJ (Syndicat National des Journalistes), loin de défendre Éric Zemmour (à RTL) ou Robert Ménard (à i>Télé) a réclamé leur éviction…. En toute confraternité.

Crédit photo : Cadaverexquisito via Wikimedia (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This